Quand l’immobilier va, tout va… et inversement !

17 Avr, 2024 | 0 commentaires

INTRODUCTION 

Notre quotidien se déroule, avec ses hauts et ses bas.
Notre monde s’écroule et beaucoup ne le voient pas.
Prenons du recul et une fois tout cela compris,
S’ouvre pour chacun de nous, une nouvelle vie.
Retrouvons l’Être que nous sommes vraiment.
Ici et maintenant, vivons-le pleinement.
Rayonnons notre puissance d’amour, elle est inépuisable.

« Ce que tu donnes est à toi pour toujours. Ce que tu gardes est perdu à jamais »
(Proverbe Soufi)

 

IMMOBILIER : AVIS DE TEMPÊTE

Connaissez-vous la fédération des promoteurs immobiliers (FPI) ? Comme l’indique son nom, c’est l’organisation professionnelle qui représente et défend les intérêts des promoteurs immobiliers.

Elle a récemment publié un document particulièrement intéressant : Les chiffres du logement neuf du 4e trimestre 2023 et le bilan annuel de 2023. Disons-le tout net, les chiffres ne sont pas bons :

  • Les réservations nettes au détail baissent de 38,4% sur un an. Les ventes aux investisseurs particuliers ont été divisées par 2 sur la période. La baisse est de 70% par rapport au niveau des ventes de 2017 (66 818 logements à destination des investisseurs particuliers). Les ventes aux propriétaires occupants baissent de 28,4% par rapport à l’année 2022.
  • Face à l’effondrement de la demande des particuliers, le nombre de logements neufs mis en vente par les entreprises de promotion baisse de 32,7% par rapport à 2022. La baisse est dans les mêmes proportions pour l’individuel groupé et pour le collectif.
  • Sur l’année 2023, les ventes totales de logements neufs baissent de 26% par rapport à 2022, et passent sous les 100 000 logements.

Il mentionne un fait plus inquiétant, car il va se répercuter sur l’avenir du secteur : la baisse de mise en chantier des logements, au dernier trimestre 2023, par rapport au dernier trimestre 2022. Elle est de – 19,9% !

Pour ce qui est du prix des logements collectifs neufs en Île-de-France, ils baissent de 3% au quatrième trimestre de 2023. Les prix en région tendent à stagner (+0,9%) sur la période.

Au quatrième trimestre de 2023, un logement de 3 pièces (environ 65 m²) aura ainsi été en hausse de +125 €/m² en région, mais en baisse de -138 €/m² en Île-de-France. Bien sûr, ces évolutions masquent, d’importantes disparités locales.

De son côté, le magazine CAPITAL, constate, avec son invité, le président de la fédération nationale de l’immobilier (FNAIM), que l’année 2024 est celle de la baisse des ventes, du repli des prix et du blocage des locations.

L’Autorité bancaire européenne (ABE) est une autorité indépendante de l’Union européenne. Elle : « œuvre afin de garantir un niveau de règlementation et de surveillance prudentielles efficaces et cohérentes dans l’ensemble du secteur bancaire européen ».

Son président, José Manuel CAMPA, dans un entretien du 18 mars dernier, au quotidien allemand spécialisé en économie HANDELSBLATTanticipe une augmentation des charges pour les banques, due à la chute des prix de l’immobilier commercial :

  • « Les banques doivent se préparer à une crise qui durera plusieurs années […] Les taux d’intérêt élevés pèsent de plus en plus sur l’économie et les clients des banques. Nous nous attendons donc à davantage de pertes de crédit, ce qui diminuera les bénéfices des banques». 

Bref, le marché immobilier va mal et son retournement commence à être visible. Ses effets vont être dévastateurs… sauf pour les abonnés aux Rendez-vous d’Hubert. En effet, dès le 7 décembre 2022, ils ont été alertés des prémices de ce retournement et avertis des mesures à prendre, pour préserver cette partie, essentielle, de leur patrimoine.

Depuis le 7 février dernier, le chapitre « Et mes sous dans tout ça ? », des Rendez-vous d’Hubert, est consacré à l’immobilier. Que celui-ci soit : de jouissance, locatif, à usage d’habitation, commercial, sous la forme de SCPI, OPCI, SIIC, défiscalisé ou pas…

Pour toutes ces formes, je passe en revue : son aspect pratique, financier et fiscal. De plus, je vous livre mes anticipations le concernant et vous suggère comment agir.

En matière patrimoniale et encore plus, pour ce qui concerne l’immobilier, il est nécessaire d’ AN TI CI PER. Quelle que soit sa forme, l’immobilier va gravement être impacté par la crise : politique, sociétale et surtout financière, que certains commencent à percevoir. Comme « l’ami Janot » l’a dit en son temps : « ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés ».

« Face au monde qui change, il vaut mieux penser le changement que changer le pansement »
(Francis Blanche)

Chers lecteurs, prenez soin de vous et de votre patrimoine immobilier. Je vous aime et vous salue.

 

POUR ALLER PLUS LOIN ET AGIR

Vous avez pris conscience de la gravité de la situation et vous tenez à préserver votre patrimoine matériel et spirituel, du chao qui arrive.
Les rendez-vous d’Hubert vous permettent de bénéficier de mon expérience, pour anticiper et exploiter au mieux, l’évolution de la situation.
Véritables guides pratiques, les rendez-vous d’Hubert vous permettent de comprendre ce qui se passe réellement et de prendre les meilleures décisions.

Mots clés : Crise immobilière

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LETTRE D’INFORMATION


DERNIERS BILLETS MIS EN LIGNE


SOCIAL