Dans mon billet du 31 janvier 2015, j’évoquais qu’à la suite de l’humiliation de la Grèce par les instances européennes, celle-ci pourrait à nouveau briller, car « intégrable » dans le projet chinois du développement de la « nouvelle route de la soie ». Dans celui du 2 décembre 2017, nous constations ensemble que c’était chose faite avec le contrôle du port du Pirée par les chinois.

Dans mes Anticipations pour 2018, à propos de la Chine, j’écrivais : « En 2018, elle continuera, notamment avec la poursuite de sa chère « route de la soie » que j’ai évoquée dans mon billet du 2 décembre dernier. Ce sera une occasion pour l’Europe de décider de son « désarrimage » avec les États-Unis…. Ou pas !!! ».

Mon billet du 19 mars dernier a permis de confirmer que l’Italie avait fait « son choix » en faveur de la Chine, en signant un accord d’intégration à la route de la soie, au grand mécontentement des néocons bruxellois et washingtoniens.

Si, lors de son récent périple européen, le dirigeant chinois Xi Jinping a « visité » l’Italie, il a fait un crochet par… Monaco… pas pour admirer le musée océanographique, mais… pour « quadriller le rocher » d’antennes permettant la diffusion de la technologie 5 G sur une partie de l’Europe, au bénéfice de HUAWEI, le géant chinois des technologies de communication et de l’information (TIC). Malin les Chinois !!!

La France se réjouis de la visite du dirigeant chinois dans notre pays, au cours de laquelle « Emmanuel Macron a reçu son homologue à Beaulieu-sur-Mer, sur la Côte d’Azur, où les deux hommes ont dîné en compagnie de leurs épouses dans le volet privé de la visite. Après un crochet par la Principauté de Monaco, Xi Jinping a passé la nuit dans le prestigieux hôtel Negresco de Nice ».

De plus, réjouissons-nous, « La visite sera l’occasion, comme à chaque rencontre, de signer des contrats commerciaux ou autres accords de coopération. Les deux chefs d’État devraient s’exprimer ce lundi devant la presse en fin d’après-midi ».

Profitant de l’occasion, « Jupiter 1er » a convié à l’Élysée « ses amis «Angela et Jean-Claude » … le croirez-vous ? : « Pour tenter de faire respecter le multilatéralisme et présenter un front uni ».

Il est vraiment très fort notre cher président, pour que nous soyons les « dindons de la farce »… Et s’il avait été placé là pour ce faire ? Mais que vais-je imaginer?