Initiative route et ceinture… Elle est… En marche

2 Déc, 2017 | 2 commentaires

INTRODUCTION 

Notre quotidien se déroule, avec ses hauts et ses bas. Notre monde s’écroule, beaucoup ne le voient pas.
Prenons du recul et une fois tout cela compris, s’ouvre pour chacun de nous, une nouvelle vie.
Retrouvons l’Être que nous sommes vraiment. Ici et maintenant, vivons-le pleinement.
Rayonnons notre puissance d’amour, elle est inépuisable.

« Ce que tu donnes est à toi pour toujours. Ce que tu gardes est perdu à jamais »
(Proverbe Soufi)

DES FAITS

Mon propos n’est pas de vous faire peur, mais de vous préparer, car c’est en sachant les choses qu’on peut mieux les gérer. Nous allons ensemble aujourd’hui, voir comment une réflexion sur le temps long peut nous permettre de mieux nous préparer à surmonter les prochaines turbulences.

CE QUE L’ON VOIT

Il n’est pas question ici de vous commenter une nouvelle mesure en rapport avec le port de la ceinture de sécurité, qui aurait été prise par la prévention routière. C’est une histoire qui va, pour certains, réveiller le souvenir des contes de leur enfance…. 新生路 ???

Pour les lecteurs qui ne maîtrisent pas encore totalement le chinois traditionnel, il s’agit de… la « nouvelle route de la soie », dénommée par les autorités chinoises actuelles « Initiative route et ceinture » et en anglais « One belt, one road » ( OBOR)

Historiquement, c’est un réseau de routes commerciales remontant à 2000 ans avant notre ère. Il relie l’Asie et l’Europe allant de Chang’an (actuelle Xi’an) en Chine, jusqu’à Antioche en Syrie. Bien que la soie ne représentât qu’une petite partie des marchandises transitant sur ce réseau routier, celui-ci doit son nom à ce précieux tissu, dont, à cette époque, seuls les Chinois connaissaient le secret de fabrication. Cette dénomination de « la route de la soie » est due au géographe allemand du XIXe siècle, Paul Wilhelm Ferdinand von RICHTHOFEN. Le Vénitien Marco Polo, dans son ouvrage « Le livre des merveilles », raconte ses aventures le long de ces sinueux chemins commerciaux.

Depuis quelques années déjà, s’en est fini de l’hégémonie militaro financière des États-Unis d’Amérique et la chine l’a bien compris. C’est dans cette perspective qu’il faut inscrire l’annonce, faite en septembre 2013 par le président Xi Jinping, de « l’initiative route et ceinture ». L’idée consiste à recréer l’ancienne route de la soie, qui sera constituée d’un réseau ferré partant du centre de la Chine et passant par le Kazakhstan, la Russie, la Pologne, l’Allemagne, la France et le Royaume-Uni. Il sera complété par un maillage routier. De plus, une route maritime partant de différents ports européens (France, Grèce, Pays-Bas) traversera la méditerranée, le canal de Suez, la mer Rouge, l’océan Indien jusqu’au Sri Lanka, descendant jusqu’à Singapour puis remontant vers Shanghai, formant ainsi une ceinture commerciale.

Tient tien ….. Une route maritime passant par la Grèce ??? N’aurais-je pas évoqué, par hasard, dans mon billet du 30 juin 2015 consacré à ce beau pays, la possibilité de son rapprochement avec les BRICS ??? Le « C » de BRICS signifie bien la Chine, non ? Est-ce « le hasard » si le groupe chinois COSCO SHIPPING a pris le contrôle du port du Pirée en 2016 ? C’est un des plus grands ports du bassin méditerranéen. Mélina MERCOURI doit se retourner dans sa tombe.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CE QUE L’ON NE VOIT PAS

Comme cela a été rappelé cette semaine, lors du premier forum de Paris consacré aux nouvelles routes de la soie, la chine a tiré les enseignements des « colonisations commerciales » des USA.  Notamment celle du plan Marshall en 1947 : Sur fonds de lutte idéologique et d’influence contre la Russie, les États-Unis s’efforcent de réactiver un commerce international dont ils ont besoin, tout en « portant secours » aux Européens, qui « manquent de tout ». Ils veulent aussi « les préserver du danger communiste ». Ce faisant, le plan Marshall coupe l’Europe en deux blocs séparés par le « rideau de fer ». Il faudra attendre 40 ans pour qu’en  1989, la chute du « mur de Berlin » mette fin officiellement à « la guerre froide ». Pendant toute cette période, l’influence américaine peut pleinement s’exercer à l’ouest. Une des conséquences des plus dommageables pour les Européens est la coupure des liens historiques et culturels avec la Russie ainsi que, par « compensation », une adoption sans mesure et sans réserve, du mode de vie de « nos sauveurs ».

Comme je l’ai largement détaillé dans mon billet du 30 juin 2014, nos Zamis Zamericains sont maîtres en matière de manipulation des masses. Depuis la fin de la guerre de 1939 -1945, la propagande anti Russe n’a fait que « s’enraciner » au sein des pays d’Europe membres de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN). Le « péril communiste » ayant pris fin avec la chute du mur de Berlin, c’est « fort opportunément » que les attentats du 11 septembre 2001 sont venus « redonner une mission » à cette organisation politico-militaire sous commandement américain. Autre exemple de la manipulation des masses, les dernières élections américaines en 2016. C’est un déchainement médiatique anti Russe et anti Poutine. Pensez donc, il aurait participé au trucage des élections !!! Les médias adôôôrent jouer sur l’émotion au détriment de la réflexion, c’est même leur fonds de commerce. Travestir les faits ne leur pose aucune difffficulté. Et puis… En laissant un peu de temps au temps… Voici que maintenant, des enquêtes journalistiques sérieuses, « sortent »… et prouvent… que c’est « le camp d’en face » qui a monté cette affaire de « Russiagate » de toutes pièces. Quand je cite le camp d’en face, il s’agit du parti démocrate et de sa candidate Hillary CLINTON. Ah bon ? Ce ne sont pas les Russes ? Pourtant « ils l’ont dit à la télé » !!! C’est Tamusant, non ? Voilà une fois de plus la parfaite illustration des « dégâts intellectuels » causé par le « temps court » savamment manipulé, que nous infligent les médias, alors qu’un « temps long » est nécessaire à une réflexion basée sur le recul et le recoupement de diverses sources d’informations.

NE SOYEZ PLUS DES PIGEONS, DEVENEZ SEREIN

En quoi tout cela me concerne ? De toute manière, je ne peux rien faire à mon niveau. Et mes sous dans tout ça ?…… « Soit le changement que tu veux voir dans ce monde » (GANDHI).

Pour illustrer les vertus du temps long, l’Inde nous offre un exemple particulièrement intéressant avec ses « ponts de racines vivantes ». Il s’agit d’utiliser le système racinaire des arbres en les « organisant » de façon à ce qu’ils servent de pont pour enjamber les cours d’eau près desquels ils se trouvent. Pour obtenir le résultat escompté, il faut être patient, très patient…une quinzaine d’années minimum est nécessaire pour obtenir un résultat « utilisable », mais voyez comme il est « à la hauteur ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans certains villages, on apprend aux jeunes enfants à créer des ponts vivants qu’ils pourront utiliser quand ils seront plus grands

Pour ce qui est de nos patrimoines, pourquoi ne pas imiter les « champions du temps long » que sont les Chinois en achetant de l’or, beaucoup d’or ?….Physique, bien entendu. Je vous le redis, ou plutôt ré écrit : L’or physique est une assurance dommage. Sa détention se justifie sur un temps long. Les cours actuels sont toujours attractifs. Prenez le temps (long) d’y réfléchir et de passer à l’action.

Chers lecteurs, prenez bien soin de vous. Je vous aime et vous salue.

 

2 Commentaires

  1. Marc

    Bonjour,

    Pourquoi ne pas préconiser d'acheter des actions de minière plutôt que de l'or physique ?

    L'or physique pose des problèmes de stockage et surtout sa détention et donc sa vente peuvent devenir illicite, sans parler de la fiscalité…

    Merci de votre réponse

     

    Réponse
    • Hubert Boeltz

      Bonjour Marc,
      Tout simplement en application du bon vieux principe “Il vaut mieux tenir que courir”.
      De plus, comme je l’ai toujours écrit, il s’agit là d’une assurance dommage et pas d’un placement.
      Portez-vous bien.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LETTRE D’INFORMATION


DERNIERS BILLETS MIS EN LIGNE


SOCIAL