Dans mon billet du 18 septembre dernier titré « l’armement… ça eu payé, mais ça paye pu », je vous relatais le fait que MANURHIN,  notre historique fabriquant de revolver, en redressement judiciaire, était repris par le groupe de défense des Émirats arabes unis !!!

Dans mon billet du 12 courant, je vous relatais l’appel d’offres conjoint de la police et de la gendarmerie relatif à l’achat de 40 000 «  grenades de désencerclement ». à ce stade, il n’y avait pas encore de décision prise pour désigner le fabricant qui sera retenu pour honorer ce marché.

Toujours dans le même domaine, l’armée française songeant au remplacement du fusil de précision FRF2, la direction générale à l’armement (DGA) a lancé cet été un appel d’offres pour acquérir 2.600 « Fusils de Précision semi-automatique », ainsi que 1.800 lunettes de visée à intensification de lumière et 1.000 dispositifs d’imagerie thermique. En outre, il est aussi question de 6,3 millions de munitions perforantes et de précision.

Du fait des conditions restrictives de l’appel d’offres, « s’appuyant » sur le Décret n° 2016-361 du 25 mars 2016 relatif aux marchés publics de défense ou de sécurité, sont exclus les armuriers français VERNEY-CARRON et PGM Précision.

Le favori de cette procédure est l’armurier allemand HECKLER & KOCH, dont le fusil HK-417 a d’ores et déjà remplacé le FR-F2 dans certains régiments de l’armée de Terre.

Quand nos Z’élites nous demandent d’acheter français et choisissent des fournisseurs étrangers pour notre armement, c’est « curieux ». Mais il est de bon ton de s’offusquer quand la Belgique choisit de s’équiper d’avions de combat américain plutôt que français… « ça, c’est pas bien » !!!