SÉRÉNITÉ PATRIMONIALE

SÉRÉNITÉ
PATRIMONIALE

Après la vente de l’aéroport de Toulouse dont je vous ai entretenu dans mon billet du 23 décembre 2018, c’est au tour d’aéroport de Paris (Roissy et Orly) d’être sur la “liste des biens à vendre“. C’est à la mi-avril, dans le cadre de la loi PACTE que devrait figurer la possibilité pour  l’État de descendre sous le seuil de 50% du capital, ce que les textes actuels lui interdisent aujourd’hui. Il en possède encore 50,6% du capital.

Comme je le pressentais dans mon billet consacré à la route de la soie et dans mes anticipations pour 2018, beaucoup d’infrastructures portuaires (le port du Pirée en Grèce) et aéroportuaires concourent à la réalisation de ce grand projet de la Chine.