US go home : qu’en termes élégants, ces choses-là sont dites !

10 Juin, 2024 | 0 commentaires

INTRODUCTION 

Notre quotidien se déroule, avec ses hauts et ses bas. Notre monde s’écroule, beaucoup ne le voient pas.
Prenons du recul et une fois tout cela compris, s’ouvre pour chacun de nous, une nouvelle vie.
Retrouvons l’Être que nous sommes vraiment. Ici et maintenant, vivons-le pleinement.
Rayonnons notre puissance d’amour, elle est inépuisable.

« Ce que tu donnes est à toi pour toujours. Ce que tu gardes est perdu à jamais »
(Proverbe Soufi)

UN NOUVEAU MONDE EST EN TRAIN DE NAÎTRE

La Russie s’est opposée frontalement à l’hégémon étasunien, en déclenchant l’opération militaire spéciale en Ukraine, le 24 février 2022.

C’est le point de départ d’une prise de conscience de beaucoup de pays du monde. Ils constatent chaque jour, un peu plus, que les USA, malgré leurs Dollars et leurs forces armées, ne sont qu’un tigre de papier.

Le monde unipolaire américanocentré, se meurt au profit d’une nouvelle gouvernance mondiale, sous l’égide de la chine et de la Russie. Ces deux membres fondateurs des BRICS, promeuvent un monde plus ouvert, multipolaire, avec une gouvernance westphalienne.

Cela signifie : respect de la souveraineté de chacun. Pas d’ingérences dans les affaires intérieures des autres. Un pays égal une voix. Commercer librement, dans des pays en paix.

Dès lors, rien d’étonnant à ce que les cinq membres initiaux des BRICS, soient depuis le premier janvier de cette année… devenus dix et qu’une trentaine d’autres « frappent déjà à la porte ».

C’est presque de « l’ami Pierrot » dans le texte : « Nous partîmes cinq cents, mais par un prompt renfort, nous nous vîmes trois milles, en arrivant au port » 😊😊😊.

Évidemment, cela étant l’opposé de ce que pratique l’hégémon US, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il fait tout pour contrecarrer cette vision d’un monde différent, notamment, en Afrique.

L’oncle SAM est d’autant plus dépité que ce sont les Chinois et les Russes qui remplacent les anciens colonisateurs français. C’est historique, les Soviétiques, à l’époque, ont longtemps et activement aidé les pays africains à s’affranchir de la colonisation. Cela crée des liens, forcément !

Comment s’étonner, que la secrétaire américaine au Trésor ,Janet YELLEN, en visite au Sénégal, pour essayer de contrer l’influence chinoise croissante… reçoit une fin de non-recevoir.

Le président Macky SALL se contente de lui rappeler que : l’autoroute de l’aéroport international Blaise Diagne-Mbour-Thiès et l’autoroute Mbour-Fatick-Kaolack, en cours de construction, ont été financées par la coopération chinoise, dans le cadre du « Plan Sénégal émergeant ».

De même, le secrétaire d’État, Antony BLINKEN, fait une tournée en Côte d’Ivoire, au Nigeria et en Angola, pour aider ces pays : « sur tous les fronts pour renforcer leurs sociétés et lutter contre l’expansion de la menace terroriste que l’on observe au Sahel ».

C’est peine perdue, car c’est la coopération militaire sécuritaire russo-africaine qui ne cesse de progresser. Les Africains n’ont plus peur de dire NON aux Américains, chose impensable, il y a seulement deux ans !

Tels des missionnaires, les États-Unis d’Amérique ne ménagent pas leurs efforts pour « convertir » les Africains. L’officine américaine USAID, dont je vous ai déjà informé des actions « controversées », est très présente en Afrique.

Elle a notamment, organisé une formation sur le « Fact-Checking » dans le cadre du projet «Npengo néné ti zo», autrement dit, «respect des droits de lhomme» … à l’endroit des professionnels des médias, les 26 et 27 avril dernier, en Centrafrique !!!

Cela « ne marche plus ». L’absence de peur, ainsi que la sagesse ancestrale africaine, est maintenant un obstacle infranchissable, pour la propagande washingtonienne.

Regardez le Premier ministre du Niger, Ali Mahaman LAMINE ZEINE, commenter à une journaliste, comment son pays est en train de « virer » les troupes américaines, de son territoire.

Il est parfait : calme, poli, diplomate, ferme, résolu. Bref, tout y est. Du grand art pour dire « US, go home ».

Quand donc la France, aura-t-elle un chef (voire une cheffe) d’État, de ce talent, pour dire la même chose, en des termes aussi choisis ?

« Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément »
(Nicolas BOILEAU)

Chers lecteurs, je vous aime et vous salue.

 

POUR ALLER PLUS LOIN ET AGIR

Vous avez pris conscience de la gravité de la situation et vous tenez à préserver votre patrimoine matériel et spirituel, du chao qui arrive.
Les rendez-vous d’Hubert vous permettent de bénéficier de mon expérience, pour anticiper et exploiter au mieux, l’évolution de la situation.
Véritables guides pratiques, les rendez-vous d’Hubert vous permettent de comprendre ce qui se passe réellement et de prendre les meilleures décisions.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LETTRE D’INFORMATION


DERNIERS BILLETS MIS EN LIGNE


SOCIAL