Propriétaires bailleurs : la cloche de bois… avant le pain noir !

13 Mai, 2024 | 0 commentaires

INTRODUCTION 

Notre quotidien se déroule, avec ses hauts et ses bas. Notre monde s’écroule et beaucoup ne le voient pas.
Prenons du recul et une fois tout cela compris, s’ouvre pour chacun de nous, une nouvelle vie.
Retrouvons l’Être que nous sommes vraiment. Ici et maintenant, vivons-le pleinement.
Rayonnons notre puissance d’amour, elle est inépuisable.

« Ce que tu donnes est à toi pour toujours. Ce que tu gardes est perdu à jamais »
(Proverbe Soufi)

 

L’IMMOBILIER LOCATIF EN QUESTION

Les plus anciens d’entre nous connaissent certainement cette expression : « déménager à la cloche de bois ». Elle signifie : abandonner discrètement son logement, ou bien abandonner furtivement son logement, ou encore, quitter un logement sans payer le loyer.

C’est, effectivement, un des risques du propriétaire bailleur. Voir son locataire, discrètement quitter les lieux, plus tôt que prévu, avec, généralement… un arriéré de loyers !

Comme les propriétaires bailleurs le savent, la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989, tendant à améliorer les rapports locatifs, leur impose des obligations plus contraignantes, qu’aux locataires indélicats.

Fort utilement, dans cette occurrence, le décret 2011-945 du 10 août 2011, ainsi que la loi 2023-668 du 27 juillet 2023 ont modifié l’article 14-1 de la loi du 6 juillet 1989 en instituant une procédure simplifiée, permettant au bailleur de reprendre possession du logement loué.

Les médias relatent plus souvent les difficultés des bailleurs, face aux squatteurs. Bien que compliquées, ces situations sont peu nombreuses (environ 200 cas par ans).

Selon la chambre nationale des commissaires de justice (ex huissiers), près de 5 000 constats « d’abandon avec inventaire des meubles » ont été dressés en 2023. Le nombre de « sonneurs de cloches » étant en augmentation.

Alors que la situation économique du pays se dégrade, est-il judicieux d’acheter maintenant de l’immobilier locatif ? Est-il plus sécurisant d’investir dans des SCPI ? Dans des OPCI ou mieux, dans des SIIC ? Alors que l’augmentation des impôts est en vue, faut-il défiscaliser avec la loi PINEL ? Les impôts locaux ne cessent d’augmenter sur ma résidence secondaire, quoi faire ?

Depuis le 7 février dernier, j’ai consacré 9 numéros de ma lettre confidentielle : « Les rendez-vous d’Hubert », à la composante immobilière du patrimoine. Ce sont plus de 30 pages d’explications, de décryptage, d’aide à la décision, qui sont autant de solutions pour préserver votre patrimoine immobilier.

Gardez en mémoire que sur ce type d’actif, il faut du temps entre la prise de décision et la réalisation d’une opération. La dégradation du système financier mondial actuel, s’accélère. Ceux qui n’en prennent pas conscience ou pire, qui le nient, vont subir de plein fouet un coup de torchon, qui pourrait bien les contraindre au régime du pain noir !

« Dépêchez-vous d’agir avant qu’il ne soit trop tard pour le regretter »
(Fridtjof NANSEN)

Chers lecteurs, prenez soin de vous. Je vous aime et vous salue.

 

POUR ALLER PLUS LOIN ET AGIR

 Vous avez pris conscience de la gravité de la situation et vous tenez à préserver votre patrimoine matériel et spirituel, du chao qui arrive.
Les rendez-vous d’Hubert vous permettent de bénéficier de mon expérience, pour anticiper et exploiter au mieux, l’évolution de la situation.
Véritables guides pratiques, les rendez-vous d’Hubert vous permettent de comprendre ce qui se passe réellement et de prendre les meilleures décisions.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LETTRE D’INFORMATION


DERNIERS BILLETS MIS EN LIGNE


SOCIAL