LE MOMENT DÉTENTE DE LA SEMAINE 

Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts, depuis les années soixante. Gay, lesbienne, transgenre, drag queen, LGBT, queer… tout cela était totalement inconnu en 1966. En cinquante-huit années, que de changements dans les mœurs de notre société occidentale.

Notre humoriste du jour n’est pas n’importe qui. Il est né le 20 juillet 1921, à Paris, dans une famille d’artistes, ce qui ne l’empêche pas d’être le plus jeune bachelier de France… à quatorze ans ! Il écrit des livres, des sketches et aussi des chansons… dont une pour Charles TRENET.

Il anime des émissions de radio, se produit sur scène, joue au théâtre, tourne dans des films. Il est aussi scénariste et dialoguiste. Il est l’auteur d’œuvres littéraires diverses, d’un recueil de poésies, pensées, répliques et anecdotes, d’un recueil d’humour. Comme vous le constatez, c’est un artiste complet.

Il est l’inventeur et l’auteur de canulars téléphoniques, régulièrement diffusés à la radio dans les années 1960. Vous avez reconnu qu’il s’agit de Francis BLANCHE. Je vous propose aujourd’hui de nous replonger dans l’ambiance de l’année 1966, avec son célèbre canular « Les cours SAUTERAU ».

« L’humour, à l’inverse de l’ironie, est une manifestation de la générosité :
sourire de ce qu’on aime c’est l’aimer deux fois plus »
(Christian Bobin)

Chers lecteurs, puisse ce moment de détente, être le prélude à une fin de semaine agréable. Je vous aime et vous salue.