Introduction

 

Particulièrement recommandée en cette époque de « Corona-déstructuribus », la musique a beaucoup d’effets bénéfiques sur la nature, les animaux, mais aussi sur les humains. Qu’on l’écoute ou la pratique, en solo ou en groupe, celle-ci nous fait incontestablement du bien.

La musique suit le cours de notre existence et accompagne la plupart de nos rituels et cela ne date pas d’hier. Des flutes fabriquées dans de l’os, vieilles de 35 000 ans, ont été exhumées lors de fouilles archéologiques.

L’univers est un immense orchestre, car tout ce qui existe produit un son, que nous le percevions consciemment ou pas. Même les étoiles chantent. La musique a la capacité de nous entrainer dans sa danse et d’agir sur tout notre corps. Elle nous rappelle que nous avons « d’autres dimensions » et que nous sommes tous reliés « au grand tout ».

 

Musique du jour

Commençons par une devinette, je sais que vous les adorez. La transition entre les danses traditionnelles irlandaises de la semaine dernière et celles aujourd’hui, m’est permise grâce à un instrument commun. Je vous mets sur la voie. Son nom commence par un B. Non, ce n’est pas le Bodhràn, tambourin traditionnel irlandais. Ce n’est pas non plus la bombarde. Alors ? Je reconnais que je ne vous ai pas facilité les choses avec l’image d’illustration de ce billet, quoi que, pour les connaisseurs !!! Bravo, j’adôôôre votre perspicacité. Vous avez bien sûr reconnu qu’il s’agissait du Bouzouki et, par voie de conséquence, nous partons pour la Grèce et ses îles merveilleuses.

Cet instrument fait partie de la famille des luths à long manche, avec un corps rond, un dessus plat et un long manche avec une touche frettée. Il a des cordes en acier et est joué avec un plectre produisant un son métallique aigu, rappelant une mandoline, mais d’une sonorité plus basse.

Il existe deux principaux types de bouzouki: le trichordo ( trois plats ) a trois paires de cordes (appelées cours) et le tétrachordo (quatre plats ) a quatre paires de cordes. L’instrument a été introduit en Grèce au début des années 1900 par des immigrants grecs d’ Anatolie (ancien nom de la Turquie moderne). Cet instrument est rapidement devenu l’identifiant par excellence de la Grèce.

Commençons avec une danse traditionnelle interprétée par un groupe anonyme pendant 3 minutes et 26 secondes, dans une rue d’Athènes. C’est fréquent, comme ici, en Andalousie. Exemple de l’art de vie méditerranéen.

Passons à une autre danse traditionnelle « Τραγούδια & Χοροί του τόπου μας » (τσάμικος) » en bon français « Chants et danses de notre terre (tsamiko) ». Admirez pendant 5 minutes et 17 secondes la virtuosité des danseurs du groupe « Dora Stratou ».

Le 20 novembre 2021a eu lieu la commémoration du 200e anniversaire de la Révolution grecque de 1821. Ce fut l’occasion de présenter des chansons, des danses, des récits, des légendes et des hymnes de l’époque, comme les 2 minutes et 57 secondes de « Où es-tu, Nikiitaras ».

Revoilà les bouzoukis et des danseurs qui semblent nous rappeler « quelque chose » !!! Non, ce n’est pas le… c’est 3 minutes et 5 secondes de « Koulouriotiko Hashapiko », dont le nom vient de la région de Koulouri au Pirée. C’est ainsi que les habitants appellent le centre de l’île. Voici 2 minutes et 45 secondes d’un autre « Koulouriotiko Hashapiko ».

Soyez patient… il arrive !!! Mais avant, place au bouzouki dans 3 minutes et 46 secondes de « Koulouriotiko Hashapiko », sans les danseurs. Nous y voilà maintenant… le Sirtaki, qui, contrairement à ce l’on pourrait penser, n’est pas une danse traditionnelle grecque. Elle résulte d’un mélange des rythmes lents et rapides du « hasapiko ». Elle a été chorégraphiée par Giorgos PROVIAS sur une musique de Míkis THEODORAKIS,  pour le film de 1964, « Zorba le Grec » avec l’inoubliable Anthony QUINN dans le rôle de Zorba.

Voici d’abord une version de « la danse de Zorba », très académique, en costume traditionnel, interprétée par le ballet d’Igor MOISEYEV, s’il vous plait. Voyez comme je vous gâte ☺. Admirez les pas des danseurs, tout en zzzz, zzzz, zzzz, vous dis-je. Et, bien sûr, pour finir en apothéose…la version originale, extraite du film… original, lui aussi ☺☺☺.

Anthony l’Américain, Igor le Russe, Mikis le Grec… preuve par l’exemple que la musique et la danse relient toutes les personnes de bonnes volontés qui vivent pleinement et simplement, « ici et maintenant ». Cessons, par nos comportements, d’alimenter les despotes assoiffés de pouvoir et d’argent. Ils ne sont rien et n’existent QUE par l’importance que nous leur accordons.

« Les empires du futur seront spirituels»

(Winston Churchill)

Chers lecteurs, je vous aime et vous salue.