SÉRÉNITÉ PATRIMONIALE

SÉRÉNITÉ
PATRIMONIALE

J’ai un grand plaisir à constater que parmi « les merdias » que je ne manque pas de dénoncer, il y a encore des journalistes qui font du très bon travail. Pour preuve cette enquête réalisée par notre chaine nationale France 2 au sujet d’un accord tarifaire secret passé entre l’état et les sociétés d’autoroutes.

Souvenez-vous, dans mon billet du 6 août 2016, titré « Nous pouvons changer les choses », je vous relatais par le menu, le combat que menait un sympathique retraité, militant écologiste grenoblois, Raymond AVRILLIER, contre le ministre de l’Économie de l’époque… Un certain Maquereau Macron Emmanuel !!! Celui-ci refusait aussi obstinément qu’illégalement de communiquer les détails de l’accord signé le 9 avril 2015 entre l’état et les sociétés d’autoroutes.

Dans mon billet du 19 septembre 2016, je vous informais d’une hausse des tarifs de péages bien plus forte que l’inflation et qu’un rapport de la Cour des comptes faisait état de « rapports déséquilibrés entre l’état et les sociétés d’autoroutes »

Mais revenons au documentaire de France 2. Il semblerait que les journalistes ont eu accès aux fameux documents que « l’ami Raymond » n’a jamais pu obtenir. Il en ressort que notre « cher président Macron », en cela grandement aidé par Ségolène Royal, à l’époque ministre de l’Écologie, auraient bien signé un accord permettant aux sociétés d’autoroutes d’augmenter « royalement » leurs tarifs jusqu’en 2023.

Le croirez-vous ? Interrogée par France 2, Ségolène Royal déclare aujourd’hui qu’elle était contre cet accord, et nie l’avoir paraphé. Mais pour les journalistes, « c’est bien la signature de l’ancienne ministre qui figure sur l’accord ». Et après cela, ce « beau monde politique » s’indigne que des gilets jaunes des citoyens en colère veuillent « changer les choses ».