Introduction

Je vous offre l’ensemble de mes billets, pour élargir l’étendue de vos réflexions et ainsi augmenter le « champ des possibles », notamment, sur le plan de votre patrimoine. Pour moi, « votre patrimoine » va bien au-delà des simples actifs immobiliers et financiers. Il est avant tout humain, car à mon sens, seul le respect de valeurs humaines telles que l’altruisme, l’honnêteté intellectuelle, la spiritualité… est capable de réaliser notre plein épanouissement et notre enrichissement humain.

Le fait de citer divers auteurs très souvent politiquement incorrects et controversés ne signifie pas pour autant que j’approuve tout ou partie de la vision qu’ils développent. Mon propos est de vous apporter une pluralité de sources d’information pour éviter de sombrer dans la sclérosante « pensée unique ».

Pour mieux surmonter les bouleversements de toute sorte que nous subissons et allons encore subir, mon propos n’est pas de vous faire peur, mais de vous préparer. En effet, c’est en sachant les choses qu’on peut mieux les gérer. Étant parfaitement conscient que les avis et positions que j’exprime dans mes billets sont l’expression de « ma vérité » au moment de leur rédaction, je vous donne l’accès à mes sources afin que vous soyez en mesure d’avoir une appréciation éventuellement différente de la mienne et ainsi construire VOTRE vérité. La seule qui vaille à mes yeux.

Contrairement aux grands médias pour qui une information chasse l’autre, j’ai un grand plaisir à contribuer à nourrir une réflexion sur un « temps long » et reviens donc régulièrement sur des points que j’ai déjà abordés. Cette approche permet en toute humilité de confirmer, ou pas, un point que j’aurais identifié comme un marqueur de plus profonds changements, vous permettant ainsi de mieux cerner qu’elles sont les grandes mutations qui se produisent dans nos sociétés afin d’en tirer le meilleur.

Chers lecteurs, je vous invite à transformer avec moi nos éventuelles peurs en saine curiosité, vous verrez à quel point c’est un gage de sérénité. Bonne lecture.

 

Ce dernier billet avant les vacances n’est pas découpé selon les trois chapitres habituels. Il est la transition avec la « surprise de l’automne ». En effet, je suis déjà en préparation de quelques nouveautés pour la rentrée de septembre qui, je l’espère, vous faciliteront la compréhension de la continuelle évolution de notre monde et aussi les conséquences pratiques à en tirer pour passer au mieux le cap difficile qui est devant nous avant l’avènement du « monde de demain ».

Pour ce qui est d’aujourd’hui, afin d’affronter au mieux la violence des changements à venir, je vous invite à lire ou relire mes derniers billets journaliers et bimensuels, non pas pour vous angoisser ou gââââcher vos vacances, mais pour vous aider à rester vigilant et attentif à toutes les « petites choses » qui insidieusement, « le syndrome de la grenouille », forment les tendances de l’évolution de notre société sous tous ses aspects

L’économie des USA est malade du crédit, très malade. Il faut bien prendre conscience que cette montagne de dette ne sera pas remboursée. C’est tout simplement IM PO SSI BLE. Voyez vous-même la progression de la dette publique américaine en pourcentage du PIB (échelle de gauche) ainsi que celle du crédit à la consommation en pourcentage des revenus (échelle de droite).

Par voie de conséquence, théorie des dominos oblige, les dettes des principales économies mondiales ne le seront pas non plus. Il faut bien comprendre que la dette d’aujourd’hui, c’est de l’impôt différé pour les générations futures. Comment expliquer que ce constat implacable nous laisse dans une « indifférence coupable » ? Je ne voudrais pas jouer « l’oiseau de mauvais augure », mais je pense que lorsque « les jeunes » auront réellement pris conscience du fardeau que nous leur laissons en héritage, ils ne tarderont pas à se lancer dans la « chasse aux vieux » et qu’il ne faudra alors pas s’en étonner.

Confirmant en tous points mes analyses développées notamment dans mes billets relatifs à l’impérialisme américain du début de cette année 2018, le journaliste du New York Times, Christ HEDGES, nous explique la fracture de la société américaine, avec un parti démocrate qui préfère l’implosion du système plutôt que perdre ses privilèges. De même, il pointe le rôle de la presse, comme je l’explique régulièrement et notamment dans mon billet du 24 février 2018. Enfin il explique pourquoi le prochain crack est inéluctable et entrainera des violences dans la population. Cela étant, il est tout comme moi, optimiste sur les suites de « la grande remise à zéro » et sur la marche à suivre : « Nous devons investir notre énergie dans la construction d’institutions populaires parallèles, pour nous protéger et opposer pouvoir contrepouvoir. Ces institutions parallèles, incluant des syndicats, des organismes de développement communautaire, des monnaies locales, des partis politiques alternatifs et des coopératives alimentaires, devront être construites ville par ville. En période de détresse, les zélites se retireront dans leurs quartiers et nous laisseront nous débrouiller seuls ». Et de finir dans une funeste prédiction « En tant que correspondant à l’étranger, j’ai couvert des effondrements de sociétés, en particulier celui de l’ancienne Yougoslavie […] Nous souffrons des maux habituels d’une fin imminente. Je souhaiterais avoir tort. Mais j’ai déjà vu cela. Je connais les signes avant-coureurs. Tout ce que je puis dire, c’est de se préparer ». Ça, c’est du lourd. On est peu habitué à lire de tels propos dans ce célèbre journal. En effet, comme je l’ai écrit dans mon billet du 24 février 2018, le Times est un des vecteurs de la propagande mondialiste. Pouvant difficilement censurer son journaliste Christ HEDGES, le New York Times a été « cohérent » en le virant, tout simplement.

Mais il n’y a pas que les États-Unis d’Amérique qui ne vont pas bien. Notre… ou plutôt « leur Europe » comme je vous l’ai expliqué dans mes billets du 3 et du 10 février 2018, ne va pas bien non plus. En effet, elle relève beaucoup plus des décisions de l’oligarchie anglo-américaine, que de « la belle histoire » qui nous est râââbachée par nos Z’élites. Cela étant, il suffit d’analyser comme le fait Jacques SAPIR, comment l’Allemagne et sa chancelière sont affaiblies, comment l’Italie de Giuseppe CONTE s’enfonce dans l’instabilité politique et la crise financière et comment notre président Macron est impuissant à ré animer « le moteur de l’Europe ». Pour faire bonne mesure, ajoutons l’instabilité politique de l’Espagne avec les débuts chaotiques du nouveau premier ministre Pedro SANCHEZ. Cerise sur le gâteau…  Pour Emanuel Macron, « L’inopportune » affaire de quasi droit commun qui se transforme en « crise au sommet du pouvoir » ne renforcera pas sa crédibilité internationale. C’est à s’interroger sur la « conjonction » des difficultés rencontrées par les grands dirigeants de l’Europe… Ou plutôt constater qu’elle n’est que la mise œuvre du « grand dessein » des successeurs du groupe de MILNER, comme je vous l’ai relaté dans mon billet du 17 février 2018.

L’arme politique n’est pas la seule utilisée dans cette « troisième guerre mondiale ». La monnaie y a une place prépondérante comme je vous l’ai expliqué dans mon billet du 3 mars 2018. Prenons deux exemples au hasard… Le Venezuela et l’Iran. Commençons par le Venezuela, dirigé par le président élu, Nicolas MADURO. Alors que le pays était déjà en quasi-défaut de paiement « grâce » aux facilités politiques et financières « offertes » par les USA, son président a « osé » vouloir changer de règles du jeu en voulant vendre son pétrole en « Petro », une monnaie virtuelle, à la place du « roi dollar »… Curieusement, depuis… l’inflation ne cesse de grimper (1800 % fin avril 2018 et des prévisions à … 1 million de % fin 2018 !!! Pour ce qui est de l’Iran, ce pays, déjà victime de sévères sanctions économiques, prévoit lui aussi…comme Félicie… Pardonnez-moi, la chaleur andalouse sans doute… Je me reprends. L’Iran donc, envisage également… poil aux dents !!!  C’est fini, je me calme… quoi que… L’Iran annonce l’abandon du dollar dans ses échanges commerciaux…. Ce pays en est aujourd’hui à 159% d’inflation. Quand je vous dis que la guerre monétaire fait rage.

Alors quand j’apprends qu’un député du parlement allemand (le Bundestag) a demandé à son service scientifique  dont la qualité juridique des rapports est universellement reconnue, de se prononcer sur la légalité de la présence militaire et des opérations de la Russie, des États-Unis et d’Israël en Syrie…… Je tremble. Cet avis de 13 pages est…. Aussi clair et motivé que « dérangeant », tant il va à l’encontre de la version officielle qui nous est racontée par tous les grands merdias. Je vous le résume en 3 points :

  • Le gouvernement syrien a demandé l’aide de la Russie. Sa présence en Syrie est sans aucun doute légale en vertu du droit international,
  • Les arguments juridiques déjà contestables à l’appui de la présence des États-Unis (et d’autres troupes de la « coalition » en Syrie) ne peuvent donc plus être invoqués. La présence américaine en Syrie est illégale,
  • Les attaques israéliennes sont donc de « l’autodéfense préventive », ce qui n’est pas un argument reconnu par le droit international.

Mais au fait, l’Allemagne ne ferait-elle pas partie de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) ? Ce simple rappel aux fondements du droit international fait par le parlement allemand ne serait-il pas un de ces « petits évènements », qui sont les marqueurs d’une tendance plus profonde, en cette occurrence, la fin de cette organisation totalement infondée aujourd’hui qu’est l’OTAN ?

Beaucoup d’entre nous se demandent quoi faire pour « s’en sortir ». Beaucoup plus encore sont résignés se disant « À mon niveau, je ne peux rien changer, ON ne peut que subir ». Permettez-moi de penser le contraire. Faisons abstraction des efforts considérables de déstructuration mentale entreprise par les grands merdias du monde entier et observons autour de nous le nombre de remises en question et de changement de vie, notamment professionnels qui sont qualifiés par leurs auteurs de véritable « retour à la vie ». Il y a un véritable espoir de changement positif de nos sociétés. C’est la raison d’être de la catégorie « sérénité » de mes billets journaliers. De plus, il faut prendre en compte le principe de la suradditivité que nous enseignait notre prof de chimie, selon lequel 1 + 1 = 3. Sur le plan social, il est fréquent de constater que l’union des talents dépasse leur simple addition. Là encore 1+1=3, voire plus si affinité 😊 😊 😊. Je ne vais pas en « rajouter une couche » avec la coupe du monde de football, mais, nous avons tous constaté que le sélectionneur Didier DESCHAMPS a su fédérer une somme de talents individuels qui a donné une force collective bien supérieure à une simple addition,  permettant d’atteindre l’objectif visé. Ce n’est que l’application de la « théorie holiste » fondée par le sociologue Émile Durkheim. Cette théorie stipule qu’un ensemble est indivisible et supérieur à la somme des parties qui le constituent. Là encore 1+1=3. Autre exemple en psychologie, la « théorie gestaltiste » forgée par Wolfgang Khöler : «La force collective est plus importante que la somme des forces de chaque participant». Toujours et encore 1+1=3.

Face aux entreprises de manipulation des masses entreprises par l’oligarchie mondialiste et ses relais politiques et médiatiques, nous sommes, nous « les petits peuples », beaucoup plus nombreux qu’eux…. Toujours en application du principe 1+1=3. Il ne faut en aucune circonstance oublier qu’ils n’existent que grâce à notre servitude volontaire comme l’a si bien écrit notre cher Étienne de LA BOETIE . Je vous l’ai illustré dans mes billets du 21 janvier 2017, du 19 septembre 2017 et plus récemment, le 14 juillet 2018. C’est pourquoi je suis totalement persuadé que… Nous allons « gagner la partie », pour le plus grand bien de tous. Soyez en, vous aussi, convaincu.

Sur un plan plus personnel, comment intégrer toutes les péripéties du monde économico politique dont nous abreuve en boucle « les grands merdias » et rester serein afin d’être en mesure de prendre les bonnes décisions. La méditation est une des voies possibles. Ce n’est évidemment pas la seule, mais son efficacité est quand même avérée depuis quelques siècles. À ce propos, souvenez-vous que les 12 enfants thaïlandais coincés dans une grotte, froide, humide et sans lumière, ont été retrouvés au bout de 9 jours dans un état de calme qui a surpris le monde entier. Cet « exploit » est dû au fait que leur accompagnateur, Ekapol CHANTHAWONG, a entrainé ses « protégés » à la méditation de pleine conscience, alors qu’ils se trouvaient tous dans une situation pour le moins inconfortable. Il savait ce qu’il en était pour l’avoir lui-même pratiqué pendant la dizaine d’années ou il a vécu dans un monastère bouddhiste. Sans aucun prosélytisme, je puis vous témoigner que cette pratique m’apporte au quotidien, beaucoup de joie et d’efficacité dans mes diverses activités.

C’est bien connu, les vacances sont un moment privilégié pour la lecture. Dans ce cadre, je vous recommande tout particulièrement deux ouvrages quelque peu différents, quoi que !!! Le premier de ceux-ci s’intitule « Biologie des croyances » (comment affranchir la puissance de la conscience, de la matière et des miracles) de Bruce LIPTON chez Ariane éditeur.

L’auteur, biologiste cellulaire, dans un langage très accessible, nous démontre scientifiquement comment nos pensées agissent sur toutes les cellules de notre corps et plus particulièrement sur celles du cerveau. En modifiant notre façon de penser, c’est notre corps que nous pouvons changer. Beau programme en ces temps pour le moins chaotiques.

Le second ouvrage s’intitule « La médecine spirituelle » (pour une guérison complète et globale du corps, de l’esprit et de l’âme) de Luc BODIN chez Guy TREDANIEL éditeur. L’auteur, docteur en médecine est aussi spécialiste en médecines maurelles. Dans cet ouvrage, il nous aide à comprendre le sens de nos maladies qu’il relie plus globalement au sens de notre vie. Il nous explique comment le lâcher-prise, la prière, la méditation et le silence, concourent à une complète guérison.

Lisez, détendez-vous, ne pensez à rien, soyez en harmonie avec la nature, loin du bruit et du stress et profitez bien de ces moments de calme. Utilisez aussi de cette période de repos pour dire à vos proches, à vos amis, à votre famille, combien vous les aimez. La rentrée (s’il ne se passe rien ce mois d’août) et la fin de cette année seront certainement riches en évènements qu’il sera nécessaire de décrypter pour éviter autant que faire se peut de subir de plein fouet les « joyeusetés » que nous préparent nos dirigeants, aussi bien sur le plan international que pour notre pays.

Pour clôturer le dernier billet de cette saison et vous accompagner sereinement en ce mois d’août, notre cher Alex prête sa plume … non pas à l’ami pierrot…  Mais à Russel MEANS, sage Sioux qui nous dit tout de la beauté du monde.  Cet enregistrement date de 1976, mais est toujours d’actualité. À voir et revoir .

Chers lecteurs, prenez bien soin de vous. Je vous aime et vous salue.