SÉRÉNITÉ PATRIMONIALE

SÉRÉNITÉ
PATRIMONIALE

CE QUE L’ON VOIT

Comme promis la semaine dernière, je reprends la plume….Ou plutôt le clavier, pour continuer à réfléchir avec vous sur le fait de savoir si votre patrimoine mérite des conseils et si oui, quel pourrait être le conseiller ?

Depuis 2007-2008, on ne nous parle que de la crise financière, mais elle n’est pas la seule. Nous vivons « une époque formidable » ou ce qu’imaginait Gérard JUGNOT dans son film, peut nous arriver demain…..Ou aujourd’hui.

Dans mon billet quotidien « À garder en mémoire » du 14 janvier dernier, j’ai attiré votre attention sur une accélération des « pannes informatiques » affectant le bon fonctionnement de la « banque en ligne » de plusieurs grands établissements bancaires. Je ne sais pas pour vous, mais cette appellation de banque en ligne me « parle plus «  que le « e banking ». Les services communication de ces « prestigieux » établissements, ont bien sûr minimisé au maximum l’ampleur du phénomène. Maintenant imaginez, j’ai bien dit I MA GI NEZ, qu’une panne « exceptionnelle » vous prive du fonctionnement « habituel » de votre banque en ligne……. Avez-vous prévu « un plan B »? Avez-vous immédiatement de disponible (en clair, cela signifie du cash) les liquidités nécessaires pour continuer à vivre « normalement » quelques jours ?

Sur un autre plan, celui de nos libertés individuelles, dites-moi quel rapport y a-t-il entre l’extension de la vidéo verbalisation et la lutte contre le terrorisme ? Le décret n° 2016-1955 du 28 décembre 2016, étend la liste des infractions constatées et sanctionnées à distance par des dispositifs automatiques (radars et caméras). C’est la consécration de la verbalisation « à la volée », sans interpellation des contrevenants par  « les autorités compétentes », au motif :

  • Du défaut de port de ceinture de sécurité
  • De l’usage du téléphone au volant
  • De l’usage de voies et chaussées réservées à certaines catégories de véhicules (bus, taxis…)
  • De l’arrêt, stationnement ou la circulation, sur les bandes d’arrêt d’urgences
  • Du non-respect des distances de sécurité
  • Du franchissement et du chevauchement de lignes continues
  • Du non-respect des stops et des feux rouges
  • Des excès de vitesse
  • Des dépassements dangereux ou par la droite
  • D’accélérer lorsqu’on se fait doubler
  • De la circulation sur les pistes cyclables
  • Du non-port du casque
  • Du défaut d’assurance

Et ce n’est pas tout. Avez-vous été bien informés par nos “grands médias” de la mise en place du fichier des titres électroniques sécurisés (TES) ? Le décret n°2016-1460 du 28 octobre 2016 nous apprend que malgré l’avis défavorable  du Conseil national du numérique (CNN), les 60 millions de français détenant passeport ou carte nationale d’identité se retrouvent répertoriés dans un fichier électronique centralisé et accessible par un nombre « respectable » de fonctionnaires « dûment habilités à cet effet ». Il est vrai que le Conseil national du numérique est « une commission consultative indépendante ayant pour mission de formuler de manière indépendante et de rendre publics des avis et des recommandations sur toute question relative à l’impact du numérique sur la société et sur l’économie ». Plus simplement dit, ce « machin » n’a aucun pouvoir et par voie de conséquence, aucune utilité !!! Je vous laisse imaginer « l’intérêt » de l’accès à ces informations pour un usage……..Je redoute la « panne informatique » qui ne manquera évidemment pas, d’arriver !!!

Vous avez dit : LI BER TÉ ? Rien que pour l’année 2016, voici un aperçu des dispositions règlementaires prises par nos « Z’élus » dans notre intérêt et pour notre sécurité, bien évidemment.

Retenez bien ces mots : NOS ZÉ LUS. Et souvenez-vous-en, pendant la prochaine période électorale : mai, pour la présidentielle, juin pour les législatives et septembre pour les sénatoriales. Nous n’avons QUE la « démocratie » que nous méritons, ce que confirme l’adage d’origine latine « Nemo auditur propriam turpitudinem allegans », autrement dit, « Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude ».

Mais je m’emporte…… Revenons à cette liste d’interdictions :

  • les vitres teintées pour les voitures « quand le taux de transparence est inférieur à 70%»
  • la fessée pour les enfants, ainsi que « tout recours aux violences corporelles »
  • la moto sans gants « homologués»
  • les sacs de caisse en plastique « d’une épaisseur inférieure à 50 microns»
  • les véhicules anciens dans les rues de Paris (serait-ce la “chasse aux vieux”???)
  • les plus récents avec la vignette Crit’Air (moyennant la modique somme de 4,18 €)
  • la cigarette électronique sur le lieu de travail (elle « rappelle trop le geste de fumer»)
  • l’achat « d’actes sexuels », comme c’est joliment dit….Mais pas leur vente !!!

Tous ces « sujets annexes », ces « contrefeux » (encore l’ancien sapeur-pompier qui remonte en moi) pour nous détourner de l’essentiel. Quel est l’état exact de notre pays sur les plans : économique, politique, sociétal ? Comment va évoluer la valeur de notre patrimoine (immobilier, financier, assurance vie…), de notre retraite ? À quand la réforme de grande ampleur de notre système fiscal actuel ?

CE QUE L’ON NE VOIT PAS

Réveillons-nous et prenons garde au « syndrome de la grenouille », car, nous en sommes actuellement les victimes. En êtes-vous bien conscient ?

grenouille3-e1456764169416-800x533_c

Rappel de l’histoire :

Une grenouille nage tranquillement dans un récipient contenant de l’eau à température ambiante, tout va bien pour elle. Un feu placé sous le récipient fait monter très doucement la température de l’eau. Notre amie la grenouille ne s’aperçoit de rien et continue de nager comme si de rien n’était. La température continue de monter et la grenouille trouve cela plutôt agréable. Maintenant l’eau est chaude, notre grenouille apprécie moins, car cela la fatigue un peu, mais elle ne s’inquiète pas pour autant. L’eau devient très chaude et la grenouille n’aime plus du tout, mais s’étant un peu affaiblie, elle supporte cela sans rien tenter. Puis l’eau est devenue bouillante et …..La grenouille meurt…« cuite » !!!

Cette même grenouille, plongée directement dans notre récipient plein d’eau à une température qu’elle trouvait « supportable » dans la situation précédente, ne manquera pas de  bondir immédiatement, pour quitter cette eau considérée dans cette occurrence, à une température intenable et dangereuse pour elle.

Cette fable pour vous montrer à quel point l’évolution lente d’une situation échappe à notre attention,  ne suscite pas de réaction et encore moins de révolte. Certains me rétorqueront que grâce à son intelligence, l’homme ne pourra jamais se trouver dans pareille situation. C’est méconnaitre une des « particularités » de nos amis européens du nord, les Finlandais. Ce pays organise chaque été, un nombre tout à fait impressionnant de championnats du monde insolites (porter de femme, lancer de téléphone portable, endurance au sauna, écrasement de moustiques, guitare imaginaire, football dans un marais….et sur neige poudreuse…)

Figurez-vous que le Championnat du monde d’endurance au sauna, créé en 1998 à Heinola, une ville au sud de ce beau pays, n’a pris fin qu’en 2010 avec la mort de l’un des deux finalistes et des brûlures très graves pour l’autre. L’épreuve consistait à rester le plus longtemps possible dans un sauna à 110° Centigrade, un demi-litre d’eau étant versé sur le feu, toutes les 30 secondes. Nos deux « recordmans » sont sortis du sauna……Après 6 minutes !!!

Alors qu’aucun animal ne se mettrait ainsi en danger, son instinct de survie l’en empêche, l’homme le fait…..Et en meurt. Avec toute notre intelligence et nos connaissances, nous pensons pouvoir « nous en sortir », car notre confiance en nos capacités humaines, supérieures à celles de la nature, nous aveugle et nous enferme dans une spirale qui même parfois à la mort. la fin des réserves naturelles (pétrole, gaz, terres rares, est proche? nous allons trouver d’autres sources. le système financier mondial actuel se meurt? nous allons trouver de meilleures solutions, etc…

Retenons la parabole. Pour durer et « passer le cap » dans des situations critiques, il faut être attentif, réagir à temps, prendre des décisions sans tarder. Il est vrai qu’au quotidien, il est très difficile, surtout en étant seul, de sortir de sa routine et de son confort. Une aide extérieure (consultant, coach, spécialiste, ami, famille…) est un atout certain. Un regard « neutre » permet de prendre plus rapidement conscience de la « réalité ». Mais c’est aussi un danger potentiel. En effet, quelle sera la motivation réelle de cette tierce personne ? Votre intérêt ? Le sien ? Celui d’une autre entité pour laquelle elle interviendrait ?

Il ne faut pas  attendre des «miracles », mais juste ré examiner ses raisonnements et stratégies antérieures avec « un autre regard »…..Pourquoi pas celui apporté par cette aide extérieure ?

Il nous faut ré apprendre (nous le savons déjà mais nous l’avons «oublié »), à considérer les différentes situations et leurs changements incessants, avec le bon sens qu’avaient « nos anciens ». Cette approche me semble indispensable comme règle de vie, en général et pour la bonne gestion de la globalité de nos patrimoines. Quand j’écris « globalité de nos patrimoines », c’est qu’à mon sens, il n’y a pas que l’aspect financier à prendre en compte, loin s’en faut.

Je reviendrai la semaine prochaine sur ce point et maintenant, je « passe le clavier à l’ami Alex ». Retenez ses conseils, ce n’est pas qu’un poète, c’est aussi « un sage ».

Ce que voit Alex Andrin

Souvenons-nous du syndrome de la grenouille
Oui. Tout est fait pour détourner notre attention.
Soyez en bien conscient : l’état est une fripouille.
Mais l’État c’est nous. Bientôt sont les élections…
Nous sommes les responsables de notre vie,
Dès maintenant, « repensons » notre stratégie.
Gardez confiance, je vous aime et vous salue.