SÉRÉNITÉ PATRIMONIALE

SÉRÉNITÉ
PATRIMONIALE

J’ai déjà abordé le phénomène inexorable de la montée en puissance des Fintechs, dans mon billet du 7 janvier dernier et aussi le 24 février de cette même année.

Selon l’étude Venture Pulse de KPMG d’octobre 2016, ce sont plus de 17,8 milliards de dollars qui ont été investis dans la FinTech au troisième trimestre 2016. Le changement d’approche apporté par les nouveaux modes de consommation ainsi que l’évolution des technologies de l’informatique avec l’émergence du big Data fait que maintenant, « la banque ne vend plus un produit, mais répond à un besoin ».

En proposant un mode de consommation plus personnalisé et plus accessible, la FinTech replace la relation client au cœur de ses enjeux. Reste à voir si c’est réellement pour notre bien en tant que consommateurs.

Lien vers la source :