La guerre et la paix, version 2.0

17 Avr, 2023 | 0 commentaires

INTRODUCTION 

Notre quotidien se déroule, avec ses hauts et ses bas. Notre monde s’écroule, beaucoup ne le voient pas.
Prenons du recul et une fois tout cela compris, s’ouvre pour chacun de nous, une nouvelle vie.
Retrouvons l’Être que nous sommes vraiment. Ici et maintenant, vivons-le pleinement.
Rayonnons notre puissance d’amour, elle est inépuisable.

« Ce que tu donnes est à toi pour toujours. Ce que tu gardes est perdu à jamais »
(Proverbe Soufi)

Introduction.

Les évènements s’enchainent de plus en plus rapidement. Nos repères s’estompent, sous une forte pression médiatique. Nous sentons confusément que quelque chose de sombre va arriver. Pourtant, nous sommes entrés dans les temps de l’apocalypse, c’est-à-dire, les temps du dévoilement, de la vérité.

Deux anciens amis, que les fidèles lecteurs de ce blog connaissent bien, se joignent à moi pour décrypter différents faits d’actualité de manière succincte. Il s’agit du démystificateur de sophismes économiques, Frédéric BASTIAT et de mon poète préféré, Alex ANDRIN.

Mes billets s’articulent en trois parties. Les deux premières, à la manière de « l’ami Frédéric », avec son célèbre : « Ce que l’on voit et ce que l’on ne voit pas ». La troisième partie est réservée à la vision de « l’ami Alex ».

 

µ CE QUE L’ON VOIT

Qui d’entre nous ne connait pas, au moins de nom, à défaut d’en avoir lu les mille cinq cents pages… le célébrissime roman du non moins célèbre écrivain russe, Léon TOLSTOÏ : « La guerre et la paix » ?

Publié initialement sous la forme de feuilleton, entre 1865 et 1869, il raconte l’histoire de plusieurs familles russes, ainsi que d’une centaine d’autres personnages. C’est le contraste entre le déroulement de leur vie privée et la grande Histoire de la guerre entre la Russie et la France napoléonienne.

Nous sommes en 2023, une guerre fait rage en Ukraine et de multiples conflits agitent le moyen orient. Alors que « l’élite de l’ancien monde » encore en place nourrit son hégémonie des guerres et du malheur des peuples, des démarches d’apaisement sont entreprises. Voilà de quoi être optimiste.

 

CE QUE L’ON NE VOIT PAS

Pour ce qui est de l’Ukraine, voici le document qui exprime officiellement la « Position de la Chine sur le règlement politique de la crise ukrainienne ». Il s’articule en douze points : 1 – Respecter la souveraineté de tous les pays. 2 – Renoncer à la mentalité de la guerre froide. 3 – Cesser les hostilités. 4 – Lancer les pourparlers de paix. 5 – Régler la crise humanitaire. 6 – Protéger les civils et les prisonniers de guerre. 7 – Préserver la sécurité des centrales nucléaires. 8 – Réduire les risques stratégiques. 9 – Faciliter l’exportation des céréales. 10 – Mettre fin aux sanctions unilatérales. 10 – Assurer la stabilité des chaines industrielles et d’approvisionnement. 12 – Promouvoir la construction post-conflit.

Évidemment, il est « mal accueilli » par « l’occident », c’est du moins ce que « la prestituée » essaie de nous faire accroire. Quittons nos « lunettes étasuniennes » et lisons ce que rapporte l’agence de presse chinoise Xinhua… de l’accueil fait par le reste du monde, à ces fameuses propositions. Édifiant, n’est-ce pas ? Pourquoi se contenter d’un seul « son de cloche », même surtout s’il vient de nos « Z’alliés Z’américains » ?

Passons à la poudrière du moyen orient. Là encore, c’est un fait. Grâce à la médiation de la Chine et de la Russie, la paix s’installe enfin dans cette région du globe. La guerre entre l’Arabie Saoudite et le Yémen se termine. Les dirigeants de l’Iran, de la Syrie et de l’Arabie Saoudite renouent leurs relations officielles… malgré le courroux et les menaces des USA : « Nous ne pouvons pas accepter cela » !!!

Revenons à l’Ukraine, avec une démarche originale. Un diplomate et auteur de romans, l’indien Vikas SWARUP, a posé une question au fleuron de l’intelligence, dite artificielle, j’ai nommé : Chat GPT. Attention à ne pas le confondre avec GEPPETTO, l’attachant créateur de PINOCCHIO … qui, lui, ne savait pas chatter☺.

Qu’elle est donc la question posée par « l’ami Vikas » à Chat GPT ? Tous simplement : Qu’elle est la solution au conflit actuel en Ukraine ? Voici la réponse, elle tient en huit points (quatre de moins que la proposition chinoise).

Des journalistes du journal allemand « Berliner Zeitung » ont aussi posé la question à Chat GPT. Voici la réponse. Cette fois-ci, elle consiste en deux lettres adressées à Vladimir POUTINE et à Vladimir ZELENSKI, ainsi qu’un traité de paix, lui aussi en huit points.

Cet « amusant » exercice nous montre clairement les limites de « la référence » en matière d’intelligence artificielle. Comme pour les sondages, les réponses découlent de la formulation de la question !!!

Pour une question aussi essentielle que celle de la paix dans le monde, il n’y a toujours pas mieux que des diplomates humains, pour arriver à une solution viable. C’est rassurant, ne trouvez-vous pas ?

 

CE QU’EN PENSE ALEX ANDRIN

Comme c’est la politique, qui a créé la guerre,
Seule un élan d’amour plus fort, peut l’arrêter.
Groupons-nous et ensembles, nous sauverons la terre.
Des lendemains radieux, s’ouvrent à nos sociétés.
La peur ? C’est terminé. Nous choisissons l’amour,
La décision est ferme et elle est sans retour.

Soyez forts, persistez. Je vous aime et vous salue.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LETTRE D’INFORMATION


DERNIERS BILLETS MIS EN LIGNE


SOCIAL