L’illettrisme.

12 Sep, 2022 | 0 commentaires

Introduction.

Chers lecteurs, nous vivons une époque pleine de promesses, celle du dévoilement. En observant la confusion qui règne dans tous les domaines, nous constatons que « les masques tombent » et que la Vérité se fait jour. C’est une excellente nouvelle qui nous incite à prendre en main notre destin.

Je n’ai aucunement la prétention d’égaler le génie de Pierre DAC et de ses petites annonces, parues dans la revue « L’os à moelle » pendant la Seconde Guerre mondiale. Travaillant toujours aussi sérieusement, mais sans me prendre au sérieux, je vous propose d’aborder l’actualité économicopolitique et patrimoniale, de façon plus… légère.

 

µ La petite annonce du jour :

« URGENT : Rechairche persones sérieuzes motivé et travailleuse pour doner des cour de françai et de matématic ».

Faire offre à la Banque de France.

Le croirez-vous ? Dans cette période où le système monétaire mondial, créé en 1944 à Bretton Woods, est sérieusement « chahuté » par l’initiative russo-chinoise, de son remplacement… la banque de France se « mobilise » pour une opération « inattendue »… la lutte contre l’illettrisme.

Au pays de Voltaire et de Victor Hugo, ce fléau est une triste réalité. Selon l’agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI), en 2012, derniers chiffres connus, 7 % de la population adulte âgée de 18 à 65 ans ayant été scolarisée en France est en situation d’illettrisme, soit deux millions cinq cent mille personnes, rien qu’en métropole.

C’est certainement parce que la situation s’est améliorée que nous n’avons pas de données plus récentes !!! Ce ne sont pas moins de 7% de notre production intérieure brute (PIB), qui sont consacrés aux « dépenses intérieures d’éducation », cette même année. Ce chiffre est en constante augmentation. 55,2 milliards d’euros sont consacrés à l’éducation nationale en 2022, c’est le premier poste du budget de l’état !!!

Connaissez-vous le programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) ? C’est une évaluation créée par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), qui vise à tester les compétences des élèves de 15 ans en lecture, sciences et mathématiques. En 2018, derniers chiffres connus, la France est classée 23è sur 79 pays évalués. Entre 2000 et 2018, nous pouvons noter une évolution négative sur le court et le moyen terme.

C’est sans doute ce palmarès qui a incité notre chère banque de France ainsi que sa filiale, l’institut d’émission des départements d’outre-mer (IEDOM), aux côtés de l’ANLCI, à organiser du 8 au 15 courant, les « Journées nationales d’action contre l’Illettrisme » (JNAI). À moins que cela ne soit en sa qualité d’opérateur de la stratégie nationale d’éducation économique, budgétaire et financière (EDUCFI). Cette noble tâche se définit comme une :

« combinaison de conscience financière, de connaissance, d’habileté, d’attitudes et comportements nécessaires pour prendre les bonnes décisions financières et finalement arriver à un bien-être financier individuel apprécié par la personne elle-même ».

Nous ne pouvons que louer une telle initiative. Cela étant, êtes-vous sûr que vos « bonnes décisions financières » et votre « bien-être financier individuel », tels que définis par la banque de Francecorrespondent à votre réel intérêt ?

Les changements s’amplifient et vos marges de manœuvre s’amenuisent. Agissez sans tarder. Les « Rendez-vous d’Hubert » vous donnent des moyens pour décrypter tout cela et agir efficacement, afin d’éviter d’être emportés dans le maelström qui se forme.

« Contrôlez la nourriture et vous contrôlerez le peuple.

Contrôlez le pétrole et vous contrôlerez les nations.

Contrôlez la monnaie et vous contrôlerez le monde »

(Henry Kissinger)

Chers lecteurs, avides de décryptage et analyses économico-politiques, je vous aime et vous salue.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LETTRE D’INFORMATION


DERNIERS BILLETS MIS EN LIGNE


SOCIAL