Nous connaissons tous cette célèbre collection « Pour les nuls » qui a pour ambition de traiter d’une multitude de sujets en les rendant accessibles pour les néophytes.

De même, il nous reste suffisamment de mémoire pour nous souvenir de nos cours de mathématique, à l’occasion desquels nos instituteurs nous rabâchaient que 2 + 2 font 4 et que 4 et 4 font 8.

Le lecteur avisé que vous êtes peut légitimement se demander comment je suis arrivé à l’égalité impossible du titre de ce billet. L’est-elle vraiment, d’ailleurs ? Si l’on considère la question sur le plan de la numérologie… nous avons bien là… une égalité.

Explications :

  • D’un côté, en décomposant 465, nous avons 4+6+5 = 15, puis 1+5 =6
  • De l’autre, nous décomposons 2022 = 2+0+2+2 = 6
  • Donc, 6 est bien égal à 6.

Mais au fait, la numérologie, c’est quoi ? Pour le dictionnaire Larousse :

« Art supposé de tirer, de l’analyse numérique de caractéristiques individuelles telles que le nom, le prénom, la date de naissance, etc., des conclusions sur le caractère des personnes et des pronostics sur leur possible devenir ».

Gardons cette définition en mémoire

 

Nous venons de constater une impossibilité mathématique et une possibilité numérologique. Et si nous abordions maintenant une approche… politique ?

Ça y est, l’ami Hubert a fait un excès de soleil hivernal andalou qui, c’est bien connu, a une telle force de pénétration, que quelques neurones n’ont pas pu résister. ☹.

 

La lecture de l’arrêté du 31 décembre 2020 (NOR : ECOT2036496A) mentionné dans le journal officiel de la République française en date du 3 janvier 2021, a attiré mon attention. Que nous dit son article 1 ?

« En application des dispositions de l’article 6 de la loi n° 2020-289 du 23 mars 2020 de finances rectificative pour 2020 susvisée, la garantie de l’Etat est accordée aux établissements BNP Paribas, Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel de Paris et d’Ile-de-France, Commerzbank, Aktiengesellschaft, Paris Branch, Crédit Agricole Corporate and Investment Bank, Crédit Lyonnais, ING Bank N.V., French Branch, Natixis, Société Générale, UniCredit Bank AG, pour le prêt mentionné à l’article 2 du présent arrêté, consenti à la Société en commandite par actions Lagardère SCA, entreprise présentant les caractéristiques définies à l’article 3, et dont le montant de 465 millions d’euros permet de respecter le plafond par entreprise précisé à l’article 4.
Cette garantie porte sur le principal, les intérêts et les accessoires, dans les conditions fixées à l’article 5 
».

Nous constatons que l’état accorde sa garantie à 9 banques, principalement françaises, pour un prêt de 465 millions d’Euros consenti à la SCA Lagardère, présidé par Arnaud Lagardère.

Nous sommes là dans le cadre des prêts garantis par l’État (PGE). Ceux-ci permettent de faciliter l’octroi d’un emprunt à une entreprise ayant des difficultés de trésorerie en raison de la crise sanitaire du « Corona-ruinus ». En cas de non-remboursement du prêt par l’emprunteur, l’État s’engage à prendre à sa charge la majeure partie du reste du crédit à rembourser. Dans cette occurrence 80%. Il est sympa l’état avec Arnaud☺.

 

C’est à ce moment que des éléments précis me reviennent en mémoire… grââââce au soleil andalou… qui n’a pas (encore ?) attaqué mes neurones, bien au contraire ☺☺ ☺.

  • Le groupe Lagardère est propriétaire de médias importants (Hachette, Europe1, Paris Match Journal du Dimanche, RFM…).
  • Le groupe Vivendi présidé par Vincent Bolloré est aussi présent dans les médias (Universal Music Group, Groupe Canal+, Dailymotion, myCanal…).
  • Vincent Bolloré qui détient déjà 10,6% de Lagardère, a fait état de son envie d’acquérir Paris Match et Europe1.
  • Vivendi a signé « une promesse d’achat» pour acquérir le groupe Prisma Média, leader de la presse magazine (Géo, Femme Actuelle, Capital, Gala, Voici).
  • Emmanuel Macron n’aime pas Vincent Bolloré, qu’il juge trop à droite.
  • La prochaine élection présidentielle se jouera, comme les précédentes, dans les médias.

En accordant la garantie de l’état à l’emprunt de 465 millions d’Euros d’ArnaudEmmanuel conforte les finances de son groupe, afin que Vincent ne mette pas la main sur son pôle média. Une l’enquête de l’agence de presse Reuter arrive aussi à cette conclusion.

Je vous ai demandé de garder en mémoire la définition du Larousse pour ce qui est de la numérologie :

« Art supposé de tirer, de l’analyse numérique de caractéristiques individuelles telles que le nom, le prénom, la date de naissance, etc., des conclusions sur le caractère des personnes et des pronostics sur leur possible devenir ».

En effet, si Vincent détient la puissance médiatique qu’il recherche, les chances d’Emmanuel sont plus minces pour une réélection en 2022, d’où l’intérêt de garantir les 465 millions d’Euros. CQFD.

Vous comprenez maintenant mieux pourquoi 465 = 2022. Merci qui ?