Je ne cherche pas à vous faire peur, mais à vous préparer, car c’est en sachant les choses qu’on peut mieux les gérer. Suis-je un pessimiste, un complotiste ou pire, un négationniste ? Non. Simplement un lanceur d’alerte réaliste qui s’est fixé pour objectif d’éveiller votre curiosité et votre conscience, avec amour et bienveillance.

Ne croyez qui que ce soit sur une simple déclaration ou un écrit… moi y compris. Doutez. Soyez curieux. Documentez-vous. Lisez les positions contraires. Recoupez les informations. VÉ RI FIEZ afin de vous forger un avis pertinent et agir utilement pour votre patrimoine,  qui est avant tout humain, mais aussi matériel.

 

Et si notre « bon cœur naturel » nous empêchait d’imaginer qu’il existe des psychopathes qui sont capables de tout pour continuer à exister et garder le pouvoir ?

Arrêtez de croire aveuglément les « Z’informatioons Z’officielles » que les médias vous diffusent à longueur de journée. En des temps où les « fausses nouvelles » sont plus vraies que fausses et vice versa, c’est le moment de vous interroger sur le « consensus médiatique ».

Dans la bonté qui me caractérise, je vous invite à « voyager » à plus d’un kilomètre de chez vous ☺☺☺. Évidemment en pensée… Il ne saurait être question d’enfreindre la règlementation, même si sa logique est loin d’être établie ☹ ☹ ☹.

Partons donc outre-Atlantique et prenons un exemple d’actualité pour aiguiser notre saine curiosité. Je vous suggère de nous poser deux questions relatives aux élections présidentielles américaines en cours.

  • Pourquoi Donald Trump, le président qui « monte au filet avant que la balle arrive » est-il si calme et décontracté depuis la nuit du 3 novembre ?
  • Pourquoi depuis quelques jours, les grands merdias occidentaux ne nous informent-ils plus sur ce qu’il se passe « là-bas » ?

J’ai posé ces mêmes questions dans le numéro de novembre des « Rendez-vous d’Hubert », dans le cadre de la rubrique « Apprendre à comprendre ». Cela m’a permis de développer dans le détail des éléments factuels permettant d’apporter des réponses « non conventionnelles » qui vont prochainement contraindre nos chers « merdias de grand chemin » à quelque peut « revoir leurs copies ».

Voyez comme je vous aime… Je vous mets sur la voie :

La récente tournée européenne de Mike Pompeo, chef de la diplomatie américaine, donne lieu à une vision quasi unanime de nos « plumitifs préférés» :

  • Le Parisien :
    • Mike Pompeo à Paris : la délicate visite du chef de la diplomatie américaine – Il rencontrera Emmanuel Macron, l’un des premiers dirigeants à avoir reconnu la victoire de Joe Biden, lundi.

BFM TV :

  • Mike Pompeo en visite en France sur fond de transition compliquée aux États-Unis – Il doit rencontrer lundi le président français Emmanuel Macron qui a déjà, contrairement à Donald Trump, reconnu la victoire de Joe Biden dans la course à la Maison Blanche.

Le chef de la diplomatie américaine est reçu ce lundi par Emmanuel Macron à l’Élysée. Alors que l’administration Trump n’a toujours pas reconnu l’élection de Biden.

Déjà en contact avec Joe Biden, Emmanuel Macron a reçu le secrétaire d’État américain à l’abri des caméras.

  • 24 Heures :
    • Pompeo est arrivé en France pour une rencontre avec Macron qui a déjà, contrairement à Donald Trump, reconnu la victoire de Joe Biden dans la course à la Maison-Blanche.
  • Le Point :
    • Pompeo en tournée chez des alliés qui ont déjà tourné la page Trump.

 

Jusque-là… tout est « normal ».

Mais… Avant de s’envoler pour l’Europe, lors d’une conférence de presse, en réponse à la question d’un journaliste à propos de la transition vers la nouvelle administration Biden-Harris, « v’latipas » que Mike Pompeo répond :

« La transition se passera très bien avec la seconde administration Trump. Le monde entier nous regarde et sait que nos élections ont été illégales. L’actuel président sera de nouveau intronisé le 21 janvier, ne vous inquiétez pas ».

 

Ne vous méprenez pas chers lecteurs, « Micky le magnifique » n’est pas n’importe qui. Avant d’être nommé par Trump, secrétaire d’État des États-Unis d’Amérique (équivalent de notre ministre des affaires étrangères), ce Monsieur a eu « d’autres vies » : militaire, avocat, homme d’affaires… et directeur de la CIA de 2017 à 2018. Ce pédigrée donne un certain poids, voire, un poids certain, à ses déclarations qui ne sont pas de simples propos de comptoir.

Le canard n’est pas mort. Je répète, le canard n’est pas mort !!!

 

Serait-ce une simple coïncidence… ou bien une extrême sollicitation de mes neurones, qui me pousse à des rapprochements « z’asardeux ».

Depuis cette « incongrue » déclaration publique… Je remarque un étonnant consensus médiatique. Il y aurait comme… un léger mieux sur le front de la lutte contre le « Coronaentourloupus ». Bizarre, vous avez dit bizarre ?

  • Santé publique France :
    • Point épidémiologique Covid-19 du 12 novembre : léger ralentissement de la circulation virale, les indicateurs toujours à de très hauts niveaux.
  • BFM TV :
    • Covid-19 : un léger mieux dans les chiffres des hôpitaux ? – Les derniers chiffres sur l’épidémie de coronavirus confirment le ralentissement de la progression.
  • La dépêche :
    • Covid-19 : 45 morts, 23 foyers de cas groupés et un « léger mieux ».
  • L’écho du Berry :
    • Covid-19 : un léger mieux en France – Quelques chiffres clés en France, délivrés par Santé publique France le 19 novembre, sont à retenir dans ce contexte de crise liée au Covid-19.
  • France info :
    • Covid 19 en Bretagne : un léger mieux pour le taux d’incidence, mais un nombre d’hospitalisations toujours à la hausse.
  • La voix du Nord :
    • Covid dans le Cambrésis : un léger mieux – Comme annoncé jeudi, la tendance est à la baisse dans l’arrondissement, mais « l’épidémie est toujours là».

 

Ne vous y trompez pas chers lecteurs. Comme l’a dit en son temps le 32è président des États-Unis d’Amérique Franklin Delano Roosevelt : « En politique, rien n’arrive jamais par hasard ».

La préservation de votre patrimoine, les prochains confinements, la guerre du pétrole… le prochain président américain, tout cela est intimement lié. Pour dépasser le simple constat, enfin connaitre les mesures à prendre et savoir comment les appliquer, il vous suffit de rejoindre les abonnés aux « Rendez-vous d’Hubert ».

 

Chers lecteurs, prenez soin de rappeler à quel point vous aimez vos proches, familles et amis. Je vous aime et vous salue.