Connaissez-vous chers lecteurs, l’école polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ)? Rassurez-vous, avant de lire cet article de l’excellent site Positivr, moi non plus. Que nous apprend-il ? Que des scientifiques de l’EPFZ ont mis au point une « essence 100% verte… grâce au soleil ».

Le principe est simple : faire chauffer de l’eau et du dioxyde de carbone (CO2) dans « un réacteur », grâce aux rayons du soleil. Il en ressort… un carburant liquide capable de faire rouler tous les moteurs alimentés actuellement par les produits pétroliers. Avantage de taille : les rejets de la combustion ne sont constitués que de CO2 !!!

Le professeur Alde Steinfeld de l’EPFZ déclare fièrement : «Nos résultats prouvent que le système est utilisable à plus grande échelle et même à échelle industrielle ».

Ce n’est pas une utopie. Depuis le 13 juin 2019, une centrale pilote est en fonction à Madrid (Viva España 😊 😊 😊) et le groupe pétrolier italien ENI va investir 20 à 30 millions pour construire une centrale opérationnelle d’ici 2025, qui sera capable de produire 10 millions de litres de carburant annuellement. Ne pensez-vous pas que voilà une bonne occasion d’investir une partie de vos liquidités dans des actions de cette société?

Les recherches continuent pour améliorer le rendement du « réacteur » pour passer de 6% aujourd’hui à 20 voire 25% avec un coût actuel 2 fois plus cher qu’un carburant pétrolier.

Voilà beaucoup d’éléments positifs pour le monde de demain, mais n’oublions pas qu’il faudra d’ici là… « purger » le monde financier des montagnes de dettes qui ne cessent de s’accumuler. Autant s’y préparer, car c’est inéluctable.