Les taux négatifs s’installent durablement : danger imminent

5 Juil, 2019 | 0 commentaires

INTRODUCTION 

Notre quotidien se déroule, avec ses hauts et ses bas. Notre monde s’écroule, beaucoup ne le voient pas.
Prenons du recul et une fois tout cela compris, s’ouvre pour chacun de nous, une nouvelle vie.
Retrouvons l’Être que nous sommes vraiment. Ici et maintenant, vivons-le pleinement.
Rayonnons notre puissance d’amour, elle est inépuisable.

« Ce que tu donnes est à toi pour toujours. Ce que tu gardes est perdu à jamais »
(Proverbe Soufi)

Le monde de la fiance marche sur la tête. Pensez donc, la dette de la France se place, autrement dit, se vend… À des taux négatifs.

Pouf pouf, la France a un budget annuel en déficit depuis 1973. Cela signifie qu’entre les dépenses engagées et la collecte des taxes et impôts… Il en manque… Des sous !!! C’est pour combler ce déficit que notre pays emprunt sur les marchés financiers. Selon ses différentes dettes, elle emprunte sur des durées de 1 mois à 30 ans.

Voyez vous-même ce tableau de la banque de France, pour le taux des emprunts qu’elle a placé du 26 juin au 2 juillet 2019 :    

Il montre que « ceux » qui prêtent de l’argent à la France le font à des taux négatifs, et ce, pour toutes les durées pratiquées habituellement, jusqu’à 10 ans !!! « On » nous prête sur une durée de 30 ans à un taux inférieur à 1% !!!

N’oubliez pas que dans ce « On »… il y a des assureurs… Vous savez, bien, « ces gens » qui vous ont vendu de merrrrveilleux contrats avec des fonds Euros… Mais si, ces fameux « fonds garantis »!!!

Soyons réalistes. Quand un « investisseur » prête à la France, non seulement, cela ne lui rapporte rien, mais de plus… il perd de l’argent. Il est temps de prendre conscience que cette situation n’est pas tenable dans la durée. La « remise à zéro » se profile à l’horizon et cet horizon est de plus en plus proche.

Tous les secteurs du patrimoine vont être impactés. Les contrats d’assurance vie comme les valeurs mobilières autant que les biens immobiliers, comme je l’explique et en tire des conclusions en termes de stratégie, dans mon « rendez-vous de point mensuel de juillet », partie intégrante de l’abonnement au CPH.

Mots clés : CPH, Taux négatifs

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LETTRE D’INFORMATION


DERNIERS BILLETS MIS EN LIGNE


SOCIAL