Les élections européennes ont eu lieu le 26 mai dernier pour ce qui est de la France métropolitaine et comme d’habitude… quels que soient les résultats…tout le monde il est content … Ou presque !!!

Chers lecteurs, je vous invite à partager avec moi quelques réflexions qui ne seront pas d’ordre politique, quoi que. En effet, selon le centre national de ressources textuelles et lexicales (CNRTL), voici la définition de, Politique : « Qui a rapport à la société organisée ». Quant à l’Encyclopaedia Universalis, sa définition est celle-ci : « Employé comme adjectif : qui concerne les affaires publiques ou le gouvernement ». Ce point étant précisé, commençons par les résultats et leurs bizarreries :

La liste « prenez le pouvoir » arrive en tête, suivie par « Renaissance », elle-même suivie par « Europe écologie » qui devance « Union droite centre », suivie de près par la « La France insoumise » et enfin la liste « Envie d’Europe » !!! On se croirait presque à une arrivée de course de chevaux commentée par Léon Zitrone.

Qu’est ce que c’est que ça ??? Notre ami Hubert aurait-il pris un coup de soleil andalou ? No Señores y Señoras… Les noms que j’ai mentionnés sont les noms officiels des listes pour ces élections, tels qu’ils apparaissent sur le site du ministère de l’Intérieur.

Vous savez bien qu’en France, nous avons quelques « Z’abitudes bizarres ». C’est même, parait-il, ce qui fait notre charme à nos autres français. Tous nos grands merdias ont communiqué : avant, pendant et après la campagne, sur les candidats têtes de liste et sur leurs partis politiques. En associant correctement le nom des listes sur lesquelles nous devions nous prononcer, les personnes têtes de listes ainsi que les partis politiques français correspondants, cela donne :

Que personne ne s’offffusque. Sur les 34 listes en présence, je n’ai cité que les celles qui ont obtenu des sièges au parlement européen. C’était quand même le but recherché par tous les candidats de ces nombreuses, si nombreuses listes, non ? Cela étant précisé, venons-en à une autre observation : le nom des partis et des listes.

La langue française est riche, très riche et pleine de nuances. N’est-elle pas la langue parlée par 300 millions de francophones dans le monde ? La situant ainsi au 5è rang des langues les plus utilisées, derrière le mandarin, l’anglais, l’espagnol, l’arabe et l’hindi. Hélas, avec l’avancée continuelle du mondialisme voulu par l’oligarchie anglo-saxonne, le français n’est plus la langue de la diplomatie de l’Europe. Je revendique fièrement le fait de préférer l’emploi du français dans tous mes écrits. Ce n’est pas « tendance » mais peut m’importe.

Plus que jamais, en cette époque ou « les communicants » règnent en maître, le choix du nom des partis politiques est primordial. C’est, avec la personnalité de son président, la « porte d’entrée » de l’organisation pour ses futurs adhérents. Quand est-il des « 6 qualifiés » pour siéger à Bruxelles ?

Il est « amusant » de noter que, dans « l’ordre d’arrivée » :

  • Le rassemblement national à « pris le pouvoir »
  • La République en marche a « ratée » sa renaissance
  • Europe écologie les verts a « réussi » l’Europe de l’écologie
  • Les républicains ont « loupé » l’union de la droite et du centre
  • La France insoumise est « restée » insoumise
  • Le parti socialiste et ses alliés « n’ont pas » donné envie d’Europe écologique et sociale

De plus, n’oublions pas… Que les noms des partis et des listes, si soigneusement choisis, « disparaissent » au profit des groupes politiques européens selon une « alchimie » souvent inattendue et de plus, changeant au gré des alliances de circonstance par calcul politicien.

Je relève une autre bizarrerie, si peu « démocratique »… Le nombre de sièges obtenus par les 6 listes, actuellement et au moment du départ de la Grande-Bretagne de l’Europe… Partira-t-elle ? Si oui, quand ? Notre ministère de l’intérieur nous précise :

Chers lecteurs, avec la sagacité qui vous caractérise et vos yeux persans… Non, ce sont les chats iraniens qui ont les yeux persans. Les vôôôtres sont perçants 😊 😊 😊. Je reprends. Vous avez remarqué que lors du départ de nos « Z’amis Z’anglais », la liste arrivée en tête « gagnera » 1 siège alors que celle arrivée en seconde position gagnera 2 sièges. La 3è sur le podium gagnera 1 siège. Les 2 suivantes ne gagneront rien et la 6è en gagnera 1… L’Europe, c’est vraiment très trop compliqué pour les « électeurs moyens » que nous sommes !!!

Dernière observation que je partage avec vous, en ce jour de « Saint Médard »… Attention car « s’il pleut à la Saint Médard » …

À chaque élection, la question de « la relativité » des pourcentages mis en avant par les partis autant que par les « commentateurs Z‘autaurisés » est sujette à caution. Je vais me livrer au même exercice que lors des élections législatives du 11 juin 2017 pour vous éclairer « différemment » que nos politiques et leurs serviles grands merdias.

En effet, je prends en compte, non pas les seuls inscrits, comme le fait le ministère de l’Intérieur, mais la population française en capacité de voter, autrement dit, les majeurs de 18 ans (mes chiffres proviennent de l’INSEE). Cette approche me semble plus complète et objective.

En effet, ne doit-on pas se baser sur le corps électoral dans son ensemble ? C’est-à-dire comptabiliser les personnes qui ne se sont pas inscrites sur les listes électorales, ceux qui ne sont pas allés voter, ceux qui ont voté blanc et ceux qui ont voté nul.

Ne pas s’inscrire sur les listes électorales me semble être un acte politique, au même titre que de s’abstenir ou de voter blanc ou bien nul, ne partagez-vous pas cet avis ?

Voici ce que cela donne pour ce qui est de la participation

Puis les résultats de chacun des partis en lice, pour ce qui est des sièges.

Chouette, « Le Figaro » trouve les mêmes chiffres que moi concernant les résultats des 6 partis, relativement aux votes exprimés. Cela me « rassure ».

Mais, que vois-je ? Que lis-je ?? Rêves-je ???… « Le Monde », vous savez, le journal qui se targue d’être le meilleur et qui a même « inventé » le DECODEX. « Cet outil vise à aider les lecteurs à s’orienter dans un univers où rumeurs et fausses informations circulent massivement sur les réseaux sociaux, alimentant les peurs lors d’événements soudains comme des attentats ou pesant sur des campagnes électorales ». Ha ha ha ha, laissez-moi rire… il trouve des chiffres différents !!! Chapeau l’artiste.

Notre démocratie peut-elle se réjouir du score des trois premières listes? 10,06% pour la première, 9,67% pour la seconde et 5,82% pour la troisième (ratio voix obtenues , personnes en âge de voter). Bien, j’arrête mon mauvais esprit. Nous avons suffisamment observé pour aujourd’hui. Je vous laisse à vos occupations de fin de semaine. N’oubliez pas notre rendez-vous de samedi prochain pour la suite de cette « curieuse monnaie » qu’est le BANCOR.

Prenez soin de vous et n’oubliez pas que je vous aime.