« Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent ». Cette citation d’Henri Queuille, homme politique de la IIIe et IVe république, a été reprise plusieurs fois, notamment, par Jacques Chirac. Non seulement elle est tristement vraie, mais surtout, elle montre bien le dédain du peuple de la part du « responsable » politique qui la prononce. Prenons deux exemples récents :

Le premier relatif à la « prime exceptionnelle » promise par le président en personne, lors d’un déjeuner avec les CRS le 3 décembre 2018, afin de marquer sa satisfaction pour « le travail des forces de l’ordre »… face aux « gilets jaunes ». Le gouvernement en « rajoute une couche » le 18 décembre 2018, en proposant « une prime exceptionnelle de 300€ ». N’en jetez plus !!! . Le 19 décembre 2018, trois syndicats de police « fraichement élus » signent un accord avec leur ministre de tutelle, Christophe Castaner.

Après lecture attttentive de l’accord signé, les policiers se rendent compte que la prime est … de 100 € et mieux pire, qu’une partie de celle-ci est conditionnée au fait que les syndicats renoncent à discuter du paiement des 25 millions d’heures supplémentaires… qui représentent environ 275 millions d’Euros !!!

Le deuxième, relatif à « une autre promesse » faite par notre très cher président, dans le cadre de ses décisions, suite au grand débat national. « Au 1er janvier prochain, je souhaite que nous réindexions les retraites de moins de 2000 euros et qu’il n’y ait plus de sous indexation de quelque retraite que ce soit à partir de l’année 2021 ». Là, il est « encore plus fort » car il annonce une « ré indexation » alors que la « désindexation » n’a jamais existé JU RI DI QUE MENT.

Un troisième exemple… pour la route. Comme je vous en ai informé dans mon billet du 23 juillet 2016. Celui des pôôôvres épargnants qui ont cru les promesses de la ministre du Logement Sylvia Pinel… Et se sont retrouvés spoliés par une modification de la loi votée par nos chers parlementaires. Celle-ci invalidant les déclarations Z’officielles de la Ministre. Vous avez dits menteurs ?