Une toute petite voix me dit : « Dis donc Hubert, vas-tu bientôt cesser d’angoisser les lecteurs de ton blog avec ta manie d’en vouloir à l’assurance-vie ? ». Quasi au même moment, une autre voix me dit : « Mon cher Hubert, persévère contre vents z’é marrées à mettre les lecteurs de ton blog en garde, tellement le danger de leur ruine par l’assurance vie se précise ». Je commence à comprendre les tourments de « la pucelle d’Orléans » quand elle eut la révélation de sa mission !!!

La dernière communication de la banque centrale européenne (BCE) traitant des statistiques relatives aux sociétés d’assurance de la zone euro pour le quatrième trimestre 2018 a été publiée le 11 de ce mois de mars 2019. On y apprend que :

  • Au quatrième trimestre 2018, le total des actifs des sociétés d’assurance de la zone euro représentait 7 878 milliards d’euros, soit 109 milliards de moins qu’au troisième trimestre 20183
  • Le total des provisions techniques d’assurance des sociétés d’assurance de la zone euro s’élevait à 5 943 milliards d’euros au quatrième trimestre 2018, soit une baisse de 91 milliards par rapport au troisième trimestre.

Du 3è au 4è trimestre 2018, le total des actifs des sociétés d’assurance a baissé de 1,38%.

Rappelons que les provisions techniques sont des engagements réglementés dont les sociétés d’assurance doivent être en mesure de justifier l’évaluation, à toute époque en application de l’article R 331-1 du code des assurances. Ce même article dispose que les sociétés d’assurance doivent avoir « Les provisions techniques suffisantes pour le règlement intégral de leurs engagements vis-à-vis des assurés, des entreprises réassurées et bénéficiaires de contrats ».

Il s’agit là de TOUS les engagements des sociétés pour faire face à la sinistralité. Aussi bien la branche « non-vie » tels qu’incendie, vol, automobile, risque divers… que la branche « vie ».

Je laisse à chacun d’entre vous le soin de « gérer ses tourments » 😊 😊 😊.