Les radars rapportent gros, mais n’ont pas d’impact sur la mortalité routière

1 Juil, 2017 | 0 commentaires

INTRODUCTION 

Notre quotidien se déroule, avec ses hauts et ses bas. Notre monde s’écroule, beaucoup ne le voient pas.
Prenons du recul et une fois tout cela compris, s’ouvre pour chacun de nous, une nouvelle vie.
Retrouvons l’Être que nous sommes vraiment. Ici et maintenant, vivons-le pleinement.
Rayonnons notre puissance d’amour, elle est inépuisable.

« Ce que tu donnes est à toi pour toujours. Ce que tu gardes est perdu à jamais »
(Proverbe Soufi)

Puisque classiquement, les rapports de la Cour des comptes n’ont quasiment aucun effet, continuons de déplorer les dysfonctionnements de nos pratiques « républicaines » pour employer la novlangue politiquement corrrrecte.

La cour constate que les amendes de la circulation et du stationnement routiers ont rapporté plus de 1,8 milliard d’euros à l’État en 2016 (hausse de 11,6 % par rapport à 2015). Dans le même temps, malgré le renforcement de la répression, le nombre de morts causés par les accidents de la circulation routière n’a cessé de progressent ces dernières années (3 500 tués sur les routes en métropole, au cours de l’année 2016).

Lien vers la source :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LETTRE D’INFORMATION


DERNIERS BILLETS MIS EN LIGNE


SOCIAL