Gestion de l’eau : Les tenants du public et du privé toujours à couteaux tirés

25 Jan, 2017 | 0 commentaires

INTRODUCTION 

Notre quotidien se déroule, avec ses hauts et ses bas. Notre monde s’écroule, beaucoup ne le voient pas.
Prenons du recul et une fois tout cela compris, s’ouvre pour chacun de nous, une nouvelle vie.
Retrouvons l’Être que nous sommes vraiment. Ici et maintenant, vivons-le pleinement.
Rayonnons notre puissance d’amour, elle est inépuisable.

« Ce que tu donnes est à toi pour toujours. Ce que tu gardes est perdu à jamais »
(Proverbe Soufi)

Avec l’émergence, souhaitons-le, d’une nouvelle classe d’hommes et de femmes politiques, c’est certainement une nouvelle gestion de l’eau de nos territoires qui va progressivement se mettre en place.

Même si les grands médias nationaux ne vous en ont pas parlés, la loi n° 2015-991 du 7 août 2015 portant sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République (NOTRe), confie de nouvelles compétences aux régions et redéfinit clairement les compétences attribuées à chaque collectivité territoriale.

Le mode de gestion de l’eau et de l’assainissement est un enjeu politique fort. Quid de la place de l’état : délégations de service public ou retour aux régies publiques ? À moins que se développent les sociétés publiques locales (SPL) ou les SEMOP (sociétés d’économie mixte à opération unique).

Lien vers la source :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LETTRE D’INFORMATION


DERNIERS BILLETS MIS EN LIGNE


SOCIAL