SÉRÉNITÉ PATRIMONIALE

SÉRÉNITÉ
PATRIMONIALE

Nous connaissons tous ce proverbe : « jamais deux sans trois ». Il semblerait bien qu’il n’y ai pas que nous. En effet, le laboratoire pharmaceutique PFIZER, non seulement connais ce proverbe, mais mieux, il le met en pratique.

Dans les années 1850, il invente le célèbre vermifuge Santonine (abandonné en raison de sa toxicité) … et d’un. Dans les années 1990, c’est l’invention du Viagra (aux effets indésirables sérieux) … et de deux. Jamais deux sans trois… en 2020, c’est l’avènement du vaccin Comirnaty, en association avec le laboratoire BioNTech (patience, nous commençons à collecter les effets indésirables).

Encore mieux. Maintenant qu’il a compris comment ça marche, notre « Bienfaiteur Pfizer » nous refait le coup du jamais deux sans trois. Son idée est aussi simple que géniale.

Toute la communauté scientifique ayant admis que deux doses étaient nécessaires pour éradiquer ce merveilleux « Corona-enrichissus » … il suffit de suggérer qu’avec trois doses… ce serait probablement plus efficace. Et puis vous savez, avec ces variants de toutes sortes, « trois doses valent mieux que deux ». Ils sont forts ces Américains, très forts !!!

Après « jamais deux sans trois », il est temps d’expérimenter le « quand on aime, on ne compte pas » … Bingo !!! Môôôsieur Albert BOURLA en personne, le patron de Pfizer a récemment annoncé :

« Une hypothèse vraisemblable est qu’une troisième dose sera probablement nécessaire, entre six mois et douze mois, et à partir de là, il y aura une vaccination à nouveau chaque année, mais tout cela doit être confirmé ».

Pari gagné d’avance : nous n’attendrons pas longtemps avant que cette potion magique fasse l’objet d’une prescription perpétuelle ☹ ☹ ☹. Astérix, Obélix… réveillez-vous, ils sont devenus fous !!!

 

Avez-vous remarqué à quelle vitesse « l’évidence » du vaccin c’est imposé dans le discours des « Z’élites » qui veulent nous faire accroire que la population est, de manière importante, prête à jouer les « souris de laboratoire » alors que c’est très loin d’être le cas.

Une fois encore, la bonne technique est utilisée pour éviter de débattre sur le fonds.

Exprimer des interrogations légitimes à propos des « vaccins anti Covid » qui, en réalité ne sont pas des vaccins, mais tout autre chose, entraine immédiatement la qualification « anti-vaccins » , voire celle de dangereux complotistes.

Chers lecteurs, prenez bien conscience que la diversion des faux débats sur les vaccins cache en réalité l’objectif… de la mise en place de dispositifs de surveillances et de contrôles massifs des populations. La partie visible de ce véritable iceberg est… le passeport vaccinal déguisé parfois en passeport sanitaire ou encore mieux… en certificat vert numérique !!!

En cette période, déjà préélectorale… il est de bon ton de peindre la terre entière en vert. Re !!!

Prenons calmement du recul et examinons ensemble, factuellement, ce qui se passe autour de nous. Nous avons déjà dépassé l’étape des signaux faibles. Une véritable tendance se fait jour. Celle de la surveillance et du contrôle massif des populations. Oui, nous sommes en guerre, mais, contrairement aux affirmations « jupitériennes », nous ne sommes pas en guerre « contre un ennemi invisible et insaisissable ». Tous les militaires le savent parfaitement, pour faire et gagner une guerre, il faut commencer par bien identifier l’ennemi. Alors, c’est qui l’ennemi ???

« Tout au long de l’histoire de l’humanité, il y a eu des meurtriers et des tyrans.

Bien qu’il puisse sembler momentanément qu’ils aient le dessus, ils sont toujours tombés ».

(Mahatma Gandhi)

Chers lecteurs, je vous aime et vous salue.