Mon « grand billet » du 28 octobre 2017 était consacré à l’obsolescence programmée et à ses conséquences. Plus récemment, dans celui du 26 septembre 2018, je vous faisais part de la réussite de moyens de pression contre les « Z‘industriels » qui se comportent de façon déloyale avec les consommateurs que nous sommes.

Aujourd’hui j’ai plaisir à vous faire part d’une initiative française… Cocorico 😊 😊 😊. Une coopérative toulousaine se donne comme objectif « de promouvoir, par tous les moyens, une éthique dans les domaines de la consommation et des usages ». ETHIKIS ad Civis puisque c’est son nom, « développe des outils et des solutions pensés par des citoyens, pour des citoyens, au regard des problématiques environnementales et sociales de notre temps ».  Elle vient de créer le premier label européen contre l’obsolescence programmée : « LONGTIME ».

Ce label prend en compte 40 critères axés sur trois thématiques : conception robuste, réparabilité et garanties / service après-vente. Il s’applique sur toutes sortes de produits très divers : électroménager, électronique, ameublement, matériel de loisirs, matériel professionnel, smartphone, perceuse, trottinette… ETHIKIS est en train de lever des fonds pour finaliser son projet.