SÉRÉNITÉ PATRIMONIALE

SÉRÉNITÉ
PATRIMONIALE

La France qui était un pays agricole voit ses terres abandonnées. Le salon de l’agriculture qui s’est tenu fin février de cette année a vu passer 672 568 visiteurs… (pour une fois, les « chiffres de la police » correspondent très exactement à ceux des organisateurs du salon) … Alors que, selon les derniers chiffres de l’INSEE (2013), la France compte seulement 450 000 exploitations agricoles. Si ce chiffre diminue régulièrement, la superficie agricole utilisée (SAU) reste stable avec 28 millions d’hectares.

Mais, car il y a un, mais… L’urbanisation, la construction de voies nouvelles, le développement de zones industrielles et commerciales grignotent ces terres cultivables.  Emmanuel HYEST, président de la fédération nationale des sociétés d’aménagement foncier et d’établissement rural (Fn Safer) a des chiffres plus actuels. Il estime que ce sont entre 50 000 et 60 000 hectares par années qui sont « sacrifiés », soit 6 fois la surface de Paris.

Un autre phénomène commence à être significatif : l’achat de terres agricoles par des étrangers … notamment par la Chine, ce qui, de plus, fait flamber les prix. Si nous voulons maitriser nos ressources alimentaires, il faut sans tarder « sauvegarder nos terres ». Cela n’est pas gagné quand on apprend que la Commission européenne souhaite « délocaliser l’agriculture »… dans un but « écologique ». Le monde devient fou.