Je terminais mon billet du 24 juin 2017, en citant : «  l’écrivain et économiste Jacques ATTALI, qui nous explique comment « les politiques » n’ont plus de pouvoir et que celui-ci est entre les mains des « marchés ».  Va-t-il avoir raison ? Nous avons encore la faculté d’en décider, individuellement d’abord, puis collectivement. Ne ratons pas cette occasion. Ouvrons les yeux et agissons ».

Oui, nous pouvons déjà agir individuellement. Mais pour ce faire, il faut……… Du courage, comme le chante si bien La Grande Sophie…. Beaucoup de courage. Qu’il faut être « courageux » pour résister à toutes les formes que revêt le prôôôôgrès. Par exemple :

  • Le « courage » de ne pas se livrer « pieds et poings liés » à toutes les z’applis » de GOOGLE qui sont pourtant tellement « indispensables ». Bien sûr, c’est impôôôôrtant de montrer à ses collègues de boulot, grâce à Google Earth, l’endroit où vous avez passé vos dernières vacances d’hiver.
  • Le « courage » de ne pas succomber à la tentation d’acquérir, à prix d’or, le dernier smartphone de la marque à la pomme. Mais si, vous savez bien, celle qui accumule une trésorerie record (250 millions de dollars) en « cachant » à l’appétit du fisc 99,69% de ses profits.
  • Le « courage » de ne pas être dans la compétition du « j’ai le plus d’amis » sur FACEBOOK ou, il est tellement « tentant » de livrer des éléments personnels sans penser un seul instant qu’ils SERONT exploités de façon marchande par ces chers propriétaires des « réseaux sociaux » qui n’ont souvent de sociaux, que l’appellation.
  • Le « courage » de ne pas acheter « le livre dont tout le monde parle », sur AMAZON alors qu’il vous est accessible chez un libraire…Si si, il en existe encore, et ils sont généralement très sympathiques. Des libraires qui vous « enrichissent » de leurs si précieux conseils en vous ouvrant à des lectures « inhabituelles », contribuant ainsi à vous amener à des idées nouvelles.

Tiens, comme c’est amusant, revoilà nos GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon). Selon une analyse de STATISTA, Les GAFA ont généré 77,8 milliards de dollars de bénéfices. C’est 50% de plus qu’en 2012. Augmentation des bénéfices de 50% en 5 ans…. Ça c’est de la croissance !!!!

Bien qu’en anglais, ce clip d’APPLE nous montre, à la « sauce américaine », ce qui survient lorsqu’un employé d’un grand centre de données informatiques (un Data Center), déconnecte LE câble qu’il ne fallait pas. Imaginez-vous vivre dans un monde SANS applis ? Dans ce clip, APPLE nous montre à quel point notre société est TO TA LE MENT soumise à la technologie Internet, mais aussi à quel point le dysfonctionnement ou pire, l’arrêt total de celle-ci est « apocalyptique ». Quand je vous dis qu’il faut du « courage » pour vivre sans ces indispensables applications !!!

Pour aller plus loin sur « le cas APPLE » et alimenter votre réflexion dans un autre domaine…..Me prendrais-je pour un libraire ? Je vous propose cet intéressant développement de Master T, un habituel contributeur du site « Le blog A Lupus ». En effet, il « décortique » la dimension EXO, mais aussi ESO TERIQUE de « cet innocente » pub d’APPLE.

Client :

Dans ma rubrique journalière « À garder en mémoire » du 12 janvier 2017, je vous ai alerté sur la décision du nouveau patron d’AXA de faire « ami, ami » avec les GAFA. C’est qu’il en faut, du courage, à Thomas BUBERL, le successeur de Henri de CASTRIES à la direction générale d’AXA, pour admettre que la survie de l’assurance française, passe par les « bonnes alliances » et non par la lutte stérile avec ses concurrents assureurs. Vous comprenez bien, à travers cet exemple, que l’enjeu des assureurs est « de faire du volume »…..Avec des produits basiques « grand public ». C’est un élément de plus qui conforte mon opinion sur le « produit préféré des Français ». J’en profite opportunément……Matérialiste que je suis (je l’assume totalement, car dans la vie, il n’y a pas de repas gratuit) …. Pour vous rappeler que j’ai écrit à votre intention, un guide de 68 pages qui vous dévoile des informations essentielles pour vous permettre de répondre à cette question d’actualité : Faut-il conserver son assurance vie ?

Il faut aussi une bonne dose de « courage » pour ne pas se satisfaire de l’information « grand-guignolesque » de nos célèbres « merdias », en prenant le temps nécessaire pour lire des médias alternatifs. Bien sûr, on trouve aussi « n’importe quoi » sur Internet, mais en élargissant la pluralité de nos sources d’informations, nous acquérons un plus grand sens critique et plus d’objectivité. Mon ambition, à travers les différents billets publiés sur ce site, est de vous apporter une part « d’autres visions ».

Que de courage aussi, pour « résister » aux arguments irrrrréfutables de cet « ingénieur en défiscalisation » qui va essayer de vous caser son produit miracle « réducteur d’impôts » et ainsi encaisser sa commission (12% ce n’est pas mal, non ?).

Quel courage surtout, pour oser contredire « votre banquier » quand celui-ci veut à tout prix vous persuader que seule la souscription de SON assurance de prêt lui permettra de faire avancer votre dossier plus rapidement.

Pour ce qui est de ces deux derniers exemples, et de tous les autres sujets se rapportant à votre patrimoine, pour être en mesure de vous passer de tous « ces conseillers qui vous veulent du bien », tout en ayant la satisfaction de comprendre de quoi il s’agit, je persiste à penser qu’il faut le courage de se dire : « ce sont MES affaires et je fais en sorte d’acquérir les connaissances minimales pour avoir mon autonomie dans ce domaine particulier ».

Une autre forme de courage est le fait de manifester un mécontentement ou une réprobation, « à visage découvert ». J’en veux pour preuve l’édito de jeudi dernier de mon ami Charles. Il tire la conclusion, par l’exemple, qu’une pétition ne sert à rien, contrairement au courage de réellement « se mobiliser » par le fait d’écrire personnellement à qui de droit, pour manifester son avis. Voici l’histoire en bref : Ségolène ROYAL est nommée ambassadrice de France pour les pôles arctique et antarctique…..Nord et sud, pour ceux qui ont quitté les bancs de l’école depuis longtemps !!! Même ceux qui sont contents de la voir partir loin, très loin….80 000 € par an , ça fait cher le glaçon !!!. Et « notre insolent de service », de demander à ses lecteurs d’écrire directement au Président de la République pour lui suggérer, très poliment bien sûr, une véritable « glaciation » de cette rémunération, comment dire ? …..Royale ? Le courage des lecteurs a payé. Le chef de cabinet du président de la République leur a répondu, par écrit, que la mission d’ambassadrice de Ségolène « ne serait pas rémunérée »….Royal, non ?

Que dire du véritable courage, dont je vous ai fait par dans mon billet journalier « À garder en mémoire » du 12 juillet dernier, ou je titrais « 500 Berbères défient le ramadan dans les rues en Algérie ». En « terre d’Islam », oser braver la religion d’État en s’opposant ouvertement à la pratique du ramadan, un des piliers sacrés de cette religion, est plus que courageux. Surtout lorsque l’on est Berbère.

Mieux encore, toujours en Algérie, le courage ABSOLU de près de 3 000 femmes d‘Annaba (anciennement appelée Bône, du temps de la présence française) pour dénoncer la campagne anti bikini dont elles avaient été victimes sur les réseaux sociaux, pendant le mois du ramadan. L’information donnée par « Le Provincial »,  journal local de Bône, est ÉNORME…comme le dit Fabrice LUCHINI. Rendez-vous compte, un groupe de plus de 2 800 jeunes féministes a décidé de réunir le plus de femmes possible pour se baigner sur les plages de la ville …..En bikini !!!!

Tous autant que nous sommes, moi y compris, ne manquons pas une occasion de faire preuve de courage pour faire « bouger les choses ». Nous le pouvons. J’ai eu un immense plaisir d’apprendre récemment que le devenu célèbre « Yes we can » de Barak OBAMA, n’est qu’une « reprise » du cri de ralliement lancé en 1972 par César CHAVEZ, un syndicaliste latino dans le cadre de sa lutte pour défendre le droit de grève des ouvriers agricoles en Arizona. « Si se puede ». Cela sonne beaucoup mieux à l’oreille et au cœur de l’Andalou d’adoption que je suis devenu.

Gardons le plus souvent possible à l’esprit, ce magnifique message que nous a laissé Mohandas Karamchand Gandhi : « Soit le changement que tu veux voir dans le monde ».

Chers lecteurs, je vous aime et vous salue.